Un atelier d'écrivains américains accusé de grossophobie

Laure Besnier - 12.01.2018

Edition - Société - Grossophobie Polémique - Roxane Gay - Etats-Unis grossophobie


D'ordinaire, l’apparence de l’écrivain n’est pas importante. Aux États-Unis, le poids peut même être considéré par un auteur comme un facteur d’identité. Il peut cependant se transformer en un élément discriminant, si l'auteur est susceptible d’incarner un rôle public. 

 

Roxane Gay in conversation with Rachel Zellars - Montreal - 08

Roxane Gay - Eva Blue, CC BY 2.0



Mardi dernier, l'auteure américaine engagée Roxane Gay a accusé sur twitter la faculté de l’Atelier des écrivains du Midwest – à laquelle elle appartient en tant que membre du corps enseignant – de « grossophobie ». En anglais, désigné par fatphobia ou fat shaming, cela pointe des attitudes, préjugés, stéréotypes et comportements hostiles qui stigmatisent et discriminent les personnes grosses, en surpoids ou obèses.

Selon l'auteure du célèbre essai Bad Feminist (publié en 2014), les membres du comité d'organisation de l'Atelier votaient la nomination de la jeune écrivaine Sarah Hollowell, qui travaillait avec l'Atelier depuis cinq ans. Cette dernière se décrit véritablement comme une « grosse auteure » (« fat writer girl »), comme une définition d'elle-même.
 

Treize Jours de cruauté :
voici comment se termine un conte de fées


Lors de la réunion, Roxane Gay indiquait que l'une des personnes se demandait : « Est-ce qu'on veut vraiment quelqu'un comme elle pour nous représenter ? » Et de préciser : « Quelqu'un d'aussi gros. C'est dégueulasse. » 

Résultat : l'auteure n'a pas été acceptée dans le comité, explique Roxane Gay, et seulement deux personnes l'ont défendue. Révoltée, la professeure d'anglais, également chroniqueuse au New York Times, écrit : « C'est inacceptable. Et cruel. Et lâche, Midwest Writers Workshop. Et vous pensiez vous en tirer avec ça. Vous avez failli le faire ». 

Révoltée, Roxane Gay a appelé l'atelier à présenter des excuses publiques et lui a interdit d'utiliser son nom en tant que membre du corps enseignant dans un quelconque matériel promotionnel. « Je suis trop grosse et trop dégoûtante pour être associée à vous » lance-t-elle.  
 

Un mouvement qui s'amplifie


Face à l'appel de Roxane Gay et à la déception de Sarah Hollowell, blessée, Jama Kehoe Bigger, le directeur de l'organisation a fini par communiquer des excuses publiques. Il reconnaît qu'ils ont « foiré ». Selon lui, Sarah Hollowell est une  « amie proche » de l'organisation et regrette ce « commentaire insensible » et même « imparfait » formulé par un membre du comité. Et bien sûr, de se défendre de l'engagement du Midwest Writers Workshop envers « l'inclusion et la diversité ». 

Après que le comité a voté la nomination de Hollowell à l'unanimité, le directeur rajoute : « Mes erreurs cet après-midi étaient de ne pas officialiser ce vote, de décider de reporter l'ajout de tous les nouveaux membres proposés, et de ne pas prendre d'autres mesures immédiates pour répondre aux inquiétudes causées par ce qui était dit dans la salle ce jour-là. J'aurais dû faire cela non seulement avec tous les membres du comité, mais avec Sarah personnellement ».  

Des excuses qui représentent un bon départ, a réagi Roxane Gay, tandis que Sarah Hollowell a écrit sur Twitter : « Je suis toujours dans un état émotionnellement tendu donc je ne sais pas encore comment répondre à cela. Cependant, je voulais le dire, car je sais que beaucoup d'entre vous voulaient une déclaration publique et des excuses. Cela me semble authentique. Cela me semble être un bon départ. »
 




Via The Guardian

 

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.