Un Australien fume le Coran et la Bible - sur fond de haschich

Clément Solym - 14.09.2010

Edition - Société - fumer - haschich - coran


« Qui s'en préoccupe ? Ce ne sont que des livres. » À quelques jours de ce pasteur qui voulait brûler des corans pour commémorer le 11 septembre, un Australien s'allume des joints, roulés avec des pages de la Bible et du Coran.

La vidéo a été publiée en plein milieu de la commémoration du 9e anniversaire. Intitulée Bible or Koran - which burns best?, et montre Alex Stewart, un avocat de Brisbane, qui se repait de ce qui semble être réellement des pétards, qu'il fume allégrement.


Plusieurs fois supprimée de Youtube, la vidéo est revenue, au point de provoquer l'indignation de l'université de Queensland, qui emploie Alex. Le vice-chancelier, Pierre Coaldrake a exprimé auprès de la presse toute sa déception de voir ce type de comportement provocateur.

Wahid Mohammed Cheikh, président de l'association des musulmans d'Australie, estime que les déclarations faites devant son écran par Alex Stewart sont profondément blessantes, que ce soit pour l'une ou l'autre des communautés religieuses.


Dans son rôle d'avocat, décrit par le directeur général de World Vision Australia, Alex Stewart ne fait que provoquer et troubler la communauté. Une attitude contraire à la fonction qu'il occupe, qui serait plutôt d'atténuer les conflits et de faire appliquer la loi. Même dans une société libre, des limites doivent être fixées, ajoute-t-il. « Lorsque vous faites intrusion dans l'espace sacré de la foi que respectent les gens, la liberté de croyance, même la liberté d'expression doit respecter les croyances les plus profondes. Il s'agit d'un abus flagrant », conclut-il.

Dans un dernier commentaire sur la situation, Alex Stewart s'attend clairement à se faire licencier...

En cas de nouvelle suppression, la vidéo est partiellement hébergée dans un reportage à cette adresse.