Un auteur autoédité numérique dicte ses conditions à l'éditeur papier

Clément Solym - 23.08.2011

Edition - Société - john - locke - succes


John Locke, millionnaire en ebooks vendus sur Amazon, a décidé de vendre ses droits d’édition papier à l'une des quatre plus grandes maisons d’édition de langue anglaise. Il conserve cependant ses droits sur les versions numériques de ses livres.


Coup de tonnerre dans le Landerneau… Un auteur publié pour la première fois en version papier est capable de dicter ses conditions à son éditeur, et se crée ainsi quelques fans : « Il est tellement intelligent ! Mon héros ! » peut-on trouver sur un forum dédié au Kindle.

 


M. Locke a déjà publié plus de neuf livres sur Amazon, dont huit polars mettant en scène Donovan Creed, un assassin de la CIA au cœur de pierre, et un guide à destination des auteurs auto-édités. Ses ventes dépassent à présent 1,3 million d'ouvrages.

 
John Locke justifie ainsi sa décision : « Il y a des gens qui n'aurait pas l'opportunité de me trouver autrement. » Simon & Schuster change donc partiellement de métier pour John Locke. Le travail de promotion du livre est différent selon que l’auteur a déjà eu du succès sur Internet ou non. 

 
Le travail de promotion des auteurs par les éditeurs n’est toutefois pas mort, même sur le marché du numérique. Les facilités d’auto-édition qu’il offre ne garantissent aucunement le succès immédiat des auteurs.

 
Interrogé par le Wall Street Journal, le directeur de l’éditeur en ligne RosettaBooks LLC rappelle que « pour chaque John Locke, il y a probablement 5000 auteurs qui se lancent et perdent. Avoir un tel succès est aussi probable que de gagner au loto. »