Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Un auteur de polars chinois arrêté 22 ans après avoir tué quatre personnes

Clément Solym - 17.08.2017

Edition - Justice - écrivain meurtre chine - homicide romancier - police Chine arrestation


L’écrivain chinois Liu Yongbiao a été récemment arrêté pour meurtre, la semaine passée. La police le soupçonne d’avoir assassiné plusieurs personnes, dont un enfant de 13 ans. L’affaire se serait déroulée en 1995 dans la ville de Huzhou (province de Zhejiang), mais n’avait jamais été classée.



 

 

C’est après la découverte de nouvelles preuves issues de l’ADN du tueur que la police a été conduite vers le domicile de l’écrivain. Ce dernier aurait simplement déclaré : « Je vous attendais ici depuis tout ce temps. » 

 

Et l’auteur âgé de 53 ans d’ajouter : « J’ai vécu dans la peur durant 20 ans. Je savais que ce jour viendrait. Je peux enfin être libéré de cette torture mentale que j’ai subie depuis si longtemps. »

 

Le bureau de sécurité de Huzhou avait en effet décidé de rouvrir l’affaire plus tôt cette année, pour passer les preuves à l’analyse ADN. Près de 60 000 fichiers d’empreintes ont également été passés au crible avant de mettre la main sur le complice du meurtre.

 

L’homme a ainsi reconnu les crimes dont il était accusé, confondu par la salive prélevée sur un filtre de cigarette, originellement retrouvée sur les lieux. Il s’agissait d’un bed and breakfast où furent retrouvés les corps de quatre personnes, brutalement frappées à la tête. 

 

Les victimes étaient les propriétaires du lieu, ainsi qu’un invité, et leur petit-fils. Le quadruple meurtre avait été perpétré le 29 novembre 1995. 

 

Un livre de confession, en filigrane
 

Un complice a par ailleurs été arrêté, Wang Ming, consultant juridique de la province de Nanling. Tous deux s’étaient installés dans la ville, et connaissaient de sérieux problèmes économiques. Ils logeaient dans l’établissement des victimes. Ils tentèrent alors de détrousser un hôte, et l’ont battu à mort, lorsque ce dernier s’est défendu.

Pour ne laisser aucun témoin, ils ont alors décidé d’assassiner les propriétaires et leur petit-fils. 

 

Liu Yongbiao avait publié une série d’histoires – dans le genre thriller – dont l’une fut récompensée d’un prix littéraire, décerné par le gouvernement chinois. En 2013, il avait même été élu au sein de l’Association des écrivains chinois, pour son apport à la littérature du pays. Son livre The Film avait également été adapté en série télévisée, en 2014, sur 50 épisodes. 

 

« Le plus grand défi était que les suspects et les victimes n’avaient aucune relation antérieure », assure Xu Zhicheng, l’un des enquêteurs locaux. « Il nous a été très difficile de suivre la piste pour remonter à eux. » L’enquête s’était propagée sur une dizaine de provinces pour n’exclure aucune hypothèse. 



La description des deux accusés

 

Il a également fait paraître des poèmes en prose et des romans. Il travaillait depuis comme responsable d’un magazine scolaire. Lors d’une conférence de presse, la police locale a diffusé une vidéo présentant Liu Yongbiao, où il affirme : « Je savais que je ne pourrais pas m’échapper cette fois. J’attendais chez moi. »
 

La police rapporte également que le romancier avait préparé une lettre adressée à son épouse, au moment où l’on a procédé à son arrestation. Parmi ses livres, le roman paru en 2010, The Guilty Secret, racontant comment une écrivaine est impliquée dans une affaire de meurtre non résolue... 

 

 

via The Paper