Un bus devenu bibliothèque itinérante pour enfants parcourt Kaboul

Clément Solym - 11.06.2018

Edition - International - Kaboul cessez feu - Kaboul livers bibliothèque - bibliothèque mobile Afghanistan


Un cessez-le-feu vient d’être instauré à Kaboul, à l’initiative des talibans. De quoi laisser la place à des négociations vers une paix tant attendue. Annoncé par le gouvernement, ce dernier n’en reste pas moins fragile. Et, dans l’intervalle, le monde afghan continue de chercher des solutions à son quotidien.

 



 

Talibans et État islamique ne font pas grand cas de l’accès à la culture – premier ennemi de toute forme d’intoxication et d’endoctrinement. Les enfants servent plus volontiers de bombes humaines que de perspectives d’avenir. Et la lecture, on le comprend, ne présente que peu d’intérêt.

 

Pourtant, le livre reste un enjeu majeur dans l’évolution de la société. Et pour y répondre, un projet de bibliothèque mobile tente de pallier les manques d’établissement dans la région de Kaboul. Charmaghz – le terme dari pour désigner un noix – est un bus public converti en bibliothèque itinérante : il sillonne à travers les rues de la capitale afghane, proposant aux enfants un accès gratuit aux livres. 

 

Faire entendre les voix des femmes afghanes
depuis Kaboul

 

Ils sont près de 300 chaque jour à venir découvrir les livres proposés – 600 ouvrages mis à disposition. Un modèle essentiel alors que 8 millions d’enfants sont inscrits dans les écoles afghanes et que 3,5 millions sont en âge d’être scolarisés, sans pouvoir aller à l’école. 

 

À Channel Asia, on explique l’organisation : les garçons à l’arrière, les filles à l’avant. On ne peut pas non plus les mélanger, et les trois bénévoles qui tiennent le bus tâchent de faire respecter un modèle social, malgré tout. 



 

« Je ne pense pas qu’une bibliothèque mobile puisse résoudre les milliers de problèmes que nous rencontrons dans notre système éducatif. Mais elle est un petit effort parmi beaucoup d’efforts que nous devons faire », explique Karim, l’une des bénévoles.

 

 Parvana : l'enfance d'une jeune Afghane
sous le règne des talibans

 

Les changements que le bus des livres peut apporter à l’alphabétisation et la lutte contre l’illettrisme sont pourtant cruciaux. On parle en effet de 36 % de taux d’alphabétisation dans l’ensemble du pays – et dans l’état actuel, la plupart des écoles n’ont pas de bibliothèque. 

 

« Les jeunes et les enfants n’ont pas le choix parmi une grande diversité de livres, à l’exception de leurs manuels scolaires. Il n’existe par ailleurs que quelques organisations non gouvernementales qui aident parfois à publier des livres pour enfants », poursuit Karim. 



 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.