Un Cimetière aux 200 stèles, pour les livres censurés

Nicolas Gary - 24.11.2018

Edition - International - Cimetière livres censurés - festival livre Koweit - censure lecture auteurs


CENSURE – Chaque année, comme d’autres foires, celle du Koweït fait parler d’elle, pour les ouvrages qu’elle censure. Cette année, Victor Hugo, Gabriel Garcia Marquez ou encore Fiodor Dostoïevski comptaient parmi les victimes. Près de 1000 ouvrages refusés. À qui un artiste designer a décidé de fournir une tombe.



 

Mohammad Sharaf a réalisé une installation ce 22 novembre, pour pointer du doigt l’exercice de censure pratiqué par la Foire du livre de Koweït. Comme l’avait indiqué ActuaLitté, une loi promulguée en 2006 dans le pays, indique que les ouvrages disponibles lors de la 43e édition du festival passent par une commission de censure. 
 
Cette année, 948 ouvrages ont été arrêtés aux frontières, porteurs de maladies textuellement transmissibles – comme l’humanisme ou la tolérance, redoutables ! Au cours des cinq dernières années, on estime que plus de 4000 livres ont été bannis ou censurés, lors de salons et manifestations littéraires dans le pays, mais également interdits de vente dans les librairies. 
 


Cette fois, indique l’artiste, le projet était destiné à sortir des murs d’une galerie : « C’est pour cela que j’ai opté pour une installation en extérieur. J’ai donc fabriqué 200 stèles en bois, et j’ai inscrit dessus les titres de certains livres interdits. Je les ai placées dans un terrain vague non loin du parc des expositions où se tenait le Salon du livre », explique-t-il, cité par France 24.

Il n’aura pas fallu plus de trois heures pour que la sécurité fasse disparaître les stèles – aucune autorisation n’ayant été demandée, ce happening ne pouvait évidemment pas perdurer bien longtemps. Sauf que, sur les réseaux, les images et photos ont circulé, reprises par les médias. 
 
À cette heure, on ignore encore pourquoi et suivant quels critères la censure koweïtienne peut frapper. Seule la possibilité de parler de cette pratique permet d’opposer une maigre résistance...

On peut découvrir sur le site de Mohammad Sharaf les différentes créations dont il est auteur – nombre d’entre elles sont orientées vers le livre, l’écriture ou même les machines à écrire.
 

<

>




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.