medias

Un cœur qui battait trop fort : la dernière année de Boris Vian sur France 3

Antoine Oury - 19.02.2020

Edition - Société - Un cœur qui battait trop fort - Boris Vian documentaire - Boris Vian France 3


À l'occasion du centenaire de la naissance de Boris Vian (1920-1959), la chaine France 3 annonce la diffusion d'un documentaire inédit, Un cœur qui battait trop fort. Celui-ci racontera la dernière année de la vie de l'écrivain, qui s'était vu diagnostiquer une maladie du cœur qui lui serait fatale avant ses 40 ans. La médecine ne s'était pas trompée : il succombe le 23 juin 1959 d'une fibrillation ventriculaire.

Boris Vian
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Boris Vian aimait la vie. Passionnément ! Et il la célébrait sur tous les tons, à travers tous les arts que ce surdoué maîtrisait parfaitement, de la littérature à la musique, de la chanson à la poésie ou de la peinture à la science. Il aimait la vie très fort parce qu’il savait que son cœur malade lui jouerait un sale tour et que la mort le cueillerait avant l’heure...

Grâce à Boris Vian lui-même, qui s’est beaucoup confié (archives souvent inédites, notamment radio) et ses propres courts-métrages méconnus, ainsi qu’aux témoignages bouleversants de tous ceux qui l’ont côtoyé, aimé, aidé, ce film raconte sa dernière année, l’année 1959, à la fois tragique et exaltante, durant laquelle le génial Boris Vian a couru vers sa mort en célébrant la vie.  

C’est aussi l’occasion de revenir sous forme de flash-back sur son incroyable vie : l’enfance cossue à Ville-d’Avray puis le déclassement et l’assassinat du père, le scandale inouï soulevé par la parution de J’irai cracher sur vos tombes, la blessure jamais refermée de son échec d’écrivain dont on pilonne les romans qui ne se vendent pas – lui qui fait aujourd’hui la fortune de ses éditeurs ! – et naturellement sa carrière musicale lumineuse et iconoclaste.

De nombreux intervenants ponctuent le documentaire de leurs interventions, pour dresser un portrait juste et précis : 

— Nicole Bertolt (biographe)
— Juliette Greco 
— Magali Noël (chanteuse)
— Michelle Leglise-Vian (sa première femme)
— Carole Vian (sa fille)
— Ursula (sa deuxième femme)
— Anne-Marie Cazalis (journaliste)
— Jacques Canetti (producteur)
— Philippe Clay (chanteur)
— Michel Legrand (musicien)
— Henri Salvador
— Claude Leon (centralien et ami)
 
Le documentaire a été écrit par Sylvain Bergère et Stéphane Benhamou, il est réalisé par Sylvain Bergère et produit par Rachel Kahn (Et la Suite productions).

Un cœur qui battait trop fort
Vendredi 13 mars à 22h35
France 3


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.