Un concepteur de Stanza quitte Lexcycle et Amazon

Clément Solym - 10.05.2010

Edition - Société - application - lecture - ebook


En avril 2009, la nouvelle tombait, entraînant avec elle son lot de question - et surtout de perspectives d'avenir pour le cybermarchand. En s'offrant Stanza, logiciel de lecture d'ebooks sur iPhone et iPod Touch, qui en l'espace d'une année avait révolutionné les pratiques, Amazon faisait là bien plus qu'une bonne affaire.

D'ailleurs, on l'avait constaté peu après : l'application Kindle for iPhone avait, mois d'un mois après, subi une véritable métamorphose, avec des fonctionnalités et une ergonomie véritablement inspirées des avantages qui avaient fait de Stanza une référence très rapidement. Et qui donnaient alors à l'application une nouvelle vie - et pour cause.


En juillet 2009, Stanza comptait plus de deux millions utilisateurs, et 12 millions d'ebooks téléchargés confiait Neelan Choksi, l'un des cofondateurs de cette application essentielle. Un succès qui ne s'est jamais démenti, malgré des critiques sur le manque d'ergonomie de l'app.

Départ du cofondateur... sans motif pour l'heure

Mais voilà, toutes les bonnes choses ont une fin. Et pour Neelan, la fin, c'est celle de sa coopération avec Lexcycle, la société rachetée par Amazon, qui créa Stanza, et que lui-même avait cofondée. À peine plus d'un an après le rapatriement dans le giron d'Amazon, Neelan décide de mettre un terme à son travail dans la boutique.

« Ça me navre, parce qu'en faisant cela, je vais également mettre fin officiellement à mon travail sur Stanza ainsi que mon boulot avec Marc et Abe [NdR : les deux autres cofondateurs]. » Au cours des dix dernières années, les trois compères auront monté cinq sociétés ensemble. La rupture n'en est que plus douloureuse...

« Je garde énormément de passion pour Stanza, et je suis vraiment triste de ne plus travailler sur un projet qui a eu un effet si étonnant sur l'industrie - et pour près de 4 millions d'utilisateurs dans le monde. Cette décision n'a pas été facile. »

On ne s'en fait pas trop toutefois... Neelan ne devrait pas rester trop longtemps sans activité. La question, qu'il n'aborde évidemment pas, c'est plutôt pourquoi il quitte la boutique...