Un conseiller du gouvernement Renzi rejoint le cabinet de Fleur Pellerin

Antoine Oury - 03.11.2014

Edition - Société - directeur de cabinet Fleur Pellerin - Fabrice Bakhouche Matteo Renzi - Cour des comptes


Fabrice Bakhouche va rejoindre le cabinet de la ministre Fleur Pellerin, au poste de directeur, dès le 17 novembre prochain. Il remplacera, par la même occasion, Martin Ajdari, en poste depuis mai 2014, au cours du mandat d'Aurélie Filippetti. Ce dernier avait été critiqué pour son implication dans l'affaire Bygmalion, alors qu'il était directeur général délégué aux ressources de France Télévisions, entre 2010 et 2014.

 


Ministère de la Culture et de la Communication

Ministère de la Culture et de la Communication (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Martin Ajdari avait été entendu par le juge Van Ruymbeke le 6 décembre 2013, en qualité de témoin assisté dans l'affaire Bygmalion. Il avait reconnu, lors de l'audition, avoir renouvelé les contrats sans mise en concurrence, au bénéfice de la société, pour des services de communication ou de réponse aux mails des téléspectateurs.

 

Et ce, pendant deux ans, de 2010 à 2012. Les deux années suivantes, auprès de Rémy Pflimlin, Martin Ajdari se serait efforcé de purger les comptes de France Télévisions de ce type de pratiques, expliquait Aurélie Filippetti pour défendre son directeur de cabinet, nommé en mai 2014. Difficile de savoir si son implication dans l'affaire aura accéléré son départ.

 

À compter du 17 novembre prochain, « appelé à d'autres fonctions », il sera remplacé par Fabrice Bakhouche :

Actuellement conseiller au sein du Gouvernement de Matteo Renzi, Fabrice Bakhouche a notamment été directeur général adjoint de l'Agence France-Presse de 2011 à 2012 avant de devenir conseiller au cabinet du Premier ministre, en charge des médias et de l'économie numérique, de juin 2012 à mars 2014. Il a auparavant exercé pendant quatre ans en tant que magistrat à la Cour des comptes au sein de la chambre chargée de la culture et de la communication, puis en tant que chef de bureau à l'Agence des participations de l'État (APE), de 2008 à 2011.