medias

Un conte inédit et inachevé de Mark Twain sera publié en 2017

Antoine Oury - 24.01.2017

Edition - International - Mark Twain - Mark Twain jeunesse - The Purloining of Prince Oleomargarine


L'écrivain américain Mark Twain n'avait pas encore livré tous ses secrets : l'éditeur Doubleday Books for Young Readers, filiale du groupe Random House, a décidé de publier un conte inachevé de Twain, The Purloining of Prince Oleomargarine. L'histoire a été terminée par Philip Stead et illustrée par Erin Stead.

 

 

La création du conte The Purloining of Prince Oleomargarine remonte à 1879, à Paris, lorsque les petites filles de Mark Twain lui réclament une histoire : après avoir choisi une image dans un magazine pour leur père, ce dernier crée une histoire en improvisant... Johnny est un jeune garçon sans le sou, mais qui possède quelques graines magiques... 


 

La suite de l'histoire est inconnue, et pour cause : le conte raconté par Mark Twain n'est parvenu jusqu'à nous qu'à travers des notes lacunaires, conservées dans les archives de l'université de Berkeley, en Californie.  


 

L'éditeur Doubleday Books a donc demandé au couple formé par l'auteur Philip Stead et l'illustratrice Erin Stead de poursuivre et d'illustrer le récit inachevé de Mark Twain : Johnny, toujours sans le sou, chemine désormais avec son poulet apprivoisé. Les graines magiques qu'il reçoit de la main d'une inconnue lui permettent de parler aux animaux, et c'est avec leur aide qu'il entame une quête pour sauver un prince kidnappé... 


 

Il ne s'agirait bien sûr pas de la seule histoire inventée par Mark Twain pour ses filles, mais c'est la seule qui soit parvenue jusqu'à nous par l'intermédiaire de notes.  
 Le conte inédit, et achevé, sera publié le 26 septembre 2017, pour marquer le 150e anniversaire de la publication du premier livre de Mark Twain en 1967, La Célèbre Grenouille sauteuse du comté de Calavéras (sa nouvelle L'Infortuné Fiancé d'Aurélia avait été publiée en 1864). Mark Twain est connu pour Les Aventures de Tom Sawyer (1876), et toute sa bibliographie est constellée de « roman[s] pour enfants pour adultes », comme il les définissait lui-même.