Un détour par le cinéma pour Trois femmes puissantes ?

Clément Solym - 01.09.2010

Edition - Société - Trois - femmes - puissantes


Ce fut l’un des succès de la rentrée littéraire 2009. Trois femmes puissantes, signé Marie NDiaye obtint même, en forme de consécration, le prix Goncourt de l’année passée. Et, logiquement, un tel tapage ne pouvait laisser bien longtemps indifférent le septième art en perpétuelle recherche d’inspiration du côté des best-sellers littéraires.

Même si Marie NDiaye fait partie de la galaxie littéraire française depuis un certain nombre d’années, le succès populaire que fut Trois femmes puissantes n’avait que peu été pressenti par l’éditeur. Tiré au départ à 15 000 exemplaires, Gallimard va ensuite devoir multiplier les réimpressions de l'ouvrage…Fin octobre, le livre s’était déjà écoulé à 140 000 exemplaires.


Notons tout de même que Marie NDiaye avait déjà reçu prix Femina en 2001 pour son roman Rosie Carpe sorti aux éditions de Minuit, la maison d’origine de cette auteure à la patte si particulière, repérée très jeune par le talentueux Jérôme Lindon.

L’information d’une prochaine adaptation cinématographique de Trois femmes puissantes vient de nos confrères de Livres Hebdo mais on n’en reste encore bien loin. Une simple option a été posée sur le roman. Christophe Perton, à qui l’on doit Valse avec Bachir, pourrait être aux commandes de cette adaptation.

Née d’un père sénégalais qu’elle n’a que peu connu, Marie NDiaye a travaillé sur les liens entre Europe et Afrique pour nouer, dans son roman, le destin de trois femmes partagées entre des univers très différents.