Un distributeur spécialisé dans l'édition indépendante fait faillite (Australie)

Clément Solym - 20.08.2018

Edition - Economie - Australie édition distributeur - indépendants auteurs éditeurs - faillite Australie distributeur


La panique règne dans l’industrie de l’édition australienne : l’annonce de la faillite du distributeur Dennis Jones & Associates, basé à Melbourne, pose un sérieux problème. Spécialisé dans l’édition indépendante, éditeurs comme auteurs autopubliés, il faisait le lien avec les libraires depuis 1991. Et ce sont autant d’acteurs dans une situation des plus inconfortables...

 

Melbourne overcast
Melbourne - Tatters, CC BY SA 2.0
 

 

À l’heure actuelle, on compte 1300 créanciers qui sont frappés par cette faillite. La plupart d’entre eux sont en effet des éditeurs et auteurs indépendants. « Dennis Jones était le seul à vouloir les aider », relève Juliet Rogers, président de l’Australian Society of Authors. Elle est en charge, pour l’instant, de défendre autant que faire se pourra, les intérêts de ses membres.

 

L’ASA a mis en place une cellule de crise rapidement après que l’annonce de l’entrée en liquidation du distributeur, ce 17 août, a été officielle. Seuls les membres pourront cependant en profiter. 

 

Mais assurément, l’effondrement du distributeur a des conséquences dévastatrices pour le marché. Et les créanciers ne sont pas, loin de là, assurés de percevoir quoi que ce soit. 

 

Pour Tim Coronel, directeur général du réseau Small Press Network, qui représente 120 éditeurs indépendants, explique que nombre de ses membres avaient eu recours aux services de Dennis Jones & Associates. « Nous avons tous été choqués et attristés d’apprendre que l’entreprise a été mise en liquidation volontaire la semaine passée. » 

 

Présentée comme une société de passionnés, Dennis Jones et son équipe auront travaillé plus de 25 durant pour la défense des indépendants – toujours avec la perspective d’assurer leur présence dans les lieux de vente et de donner une chance à chacun. 

 

Tout porte à croire qu’une partie des anciens clients trouveront, côté éditeur, une solution pour maintenir leur distribution. Une demi-douzaine de sociétés spécialisées a déjà entamé les discussions. Toutefois, les pertes économiques ne seront pas sans répercussions. 

 

Toute une période de transition se profile, pour tout le monde, et il faut d’urgence récupérer les stocks pour éviter une rupture du flux. L’Australian Publishers Association fait également face, pour soutenir ses membres, déplorant également cette perte pour le secteur.  

 

Le liquidateur aura fort à faire, pour contrôler les actifs, les stocks et les registres de la société. Par la suite viendra le temps d’une enquête pour définir les raisons de sa faillite. Ce n’est qu’à ce moment que l’on déterminera s’il est possible de verser aux clients un revenu...

 

via SMH




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.