Un don de 15,5 millions de dollars !

Clément Solym - 31.08.2010

Edition - Société - auteur - donation - Alzheimer


 L'écrivaine à succès, surtout connue pour sa saga Harry Potter, adaptée au cinéma, vient juste d'avoir 45 ans. L'age ou sa mère Anne est décédée, suite aux complications d'une sclérose en plaques. La romancière a donc décidé de s'investir.

Et sa donation est impressionnante. Elle servira à la construction d'une nouvelle clinique à Edimbourg (Ecosse), spécialisée dans la recherche sur la sclérose en plaques. C'est la plus grosse donation individuelle reçue par l'université d' Edimbourg, ou sera implantée la nouvelle clinique, qui portera le nom de la mère de l'auteur : « je sais qu'elle préférerait avoir son nom sur cette clinique que sur une statue, un jardin ou une plaque commémorative. Cette donation est aussi en remerciement pour tout ce qu'elle m'a donnée dans sa bien trop courte vie. »


Le nouveau centre médical devrait aussi étudier les maladies liées à la sclérose en plaques, telles que Alzheimer ou Parkinson. Le professeur Timothy O'Shea, directeur de l'Université, a ainsi déclaré : "Cette donation exceptionnellement généreuse apportera une grande aide à l'effort mondial effectué contre la sclérose en plaques ». Certes.

La création de cette clinique fait suite à celle d'un centre pour la recherche contre la sclérose en plaques, toujours à Edimbourg, aussi sponsorisé par J.K. Rowling. L'écrivaine est toujours parmi les 10 plus lucratives du monde selon une étude forbes (10e). Une fortune qui s'élève à 500 millions de pounds, soit environ 603 millions d'euros.

L'Écosse présente l'un des taux les plus haut du monde en ce qui concerne cette maladie.