Un éditeur porte plainte contre la société de distribution SoBook pour manquements

Nicolas Gary - 03.02.2016

Edition - Justice - saisine distributeur - livres éditeurs - manquements diffusion


Selon les informations de ActuaLitté, les éditions Le Peuple de Mü prévoient de déposer une plainte contre la société de distribution et diffusion SoBook. L’éditeur, basé à Lyon, avait confié au 1er mai 2015 l’impression, la distribution et la diffusion de son catalogue essentiellement basé sur des littératures de l’imaginaire. Mais il constate aujourd’hui des manquements qui le contraignent à intenter une action.

 

 

 

En confiant l’ensemble de la fabrication et de la commercialisation, l’éditeur visait « une démarche pérenne et sécurisante », explique-t-il. Et pour se conformer aux impératifs, avait procédé à la réédition de l’ensemble de ses titres, de sorte que les équipes commerciales de SoBook disposent des éléments nécessaires.

 

Le constat s’est imposé pour le dernier quadrimestre 2015, nous précise Davy Athuil, le fondateur, après des recherches portant sur « les conditions de transmission et de présentation de son catalogue ». Et de découvrir alors que ses ouvrages n’avaient manifestement pas bénéficié de l’exposition prévue. 

 

« La saisine portera sur le non-respect de l’obligation de moyen, qui figure dans notre contrat », poursuit l’éditeur. « Notre catalogue a été négligé, délégué à Cyberscribe pour la vente en ligne : les livres sont soit illisibles, soit indisponibles. » En outre, l’éditeur affirme avoir dû pallier des difficultés rencontrées par la distribution SoBook.

 

« Les romans sont mal référencés pour ce qui est des versions papier, alors qu’en numérique, nous confions les mêmes données à Immatériel qui assure un excellent service. »

 

Entre temps, la structure avait en effet décidé de confier l’activité de diffusion aux Nouvelles Éditions Sutton, société placée en liquidation judiciaire et que SoBook, avec son partenaire Octav’s, avaient racheté en mai 2015.

 

Problème : la structure Nouvelles Éditions Sutton est spécialisée dans l’histoire et le régionalisme. « Pour Le Peuple de Mü, dédié aux littératures de l’imaginaire, les chances d’émerger sont minces... »

 

Ce transfert d’activité vers NES doit intervenir à compter du 1er mars 2016, avec une modification du contrat de distribution, et de nouvelles conditions commerciales. Un changement de situation qui concernera d’autres maisons d’édition en partenariat avec SoBook.

 

Un accord devait intervenir entre les deux structures, alors que SoBook a manifestement « reconnu ses carences ». La perte financière était évaluée à 25.000 €, les négociations avaient abouti à un compromis, que SoBook aurait remis en cause en fin de semaine passée. « Notre cabinet d’avocat a estimé qu’il n’était plus possible de faire autrement que de saisir la juridiction compétente, à ce niveau. »

 

De fait, et en considérant la dégradation de l’image subie par la maison, en plus des pertes financières, le montant des dommages-intérêts serait estimé à 100.000 €. 

 

Les négociations à l’amiable n’ayant pu aboutir, Davy Athuil a pris le parti de réagir : « Ma maison d’édition refuse de laisser faire aujourd’hui des entreprises qui profitent d’un système paupérisant les jeunes acteurs de l’édition et les auteurs qui leur font confiance. »

 

Contactée par ActuaLitté, la société SoBook ne pouvait pas apporter d’éclairage sur cette situation au moment. Reconnaissant les qualités du catalogue du Peuple de Mü « une belle maison », SoBook explique cependant « avoir du mal à trouver un accord », sans plus de précisions.

 

Dernièrement, la société SoBook a annoncé une entente exclusive avec le Canadien Marquis, pour la gestion de projets d’impression de livres d’éditeurs canadiens vers l’Europe, et inversement. La plateforme Marquis Express « sera particulièrement utile aux éditeurs pour l’impression à la demande d’un seul exemplaire à la fois, mais servira aussi d’outil pour les microtirages, les réapprovisionnements rapides, l’impression de plusieurs titres de formats similaires en mode amalgamé et permettra la synchronisation des nouveautés sur tous les marchés », assurait un communiqué de presse.

 

MàJ : 6 février 2016

La société SoBook a communiqué à ActuaLitté un droit de réponse.