Un enseignant sur deux en grève mardi pour maternelle et primaire

Clément Solym - 22.03.2010

Edition - Société - enseignant - grève - mardi


Si votre enfant est scolarisé en école maternelle ou élémentaire, comptez que selon le syndicat SNUipp-FSU, un son enseignant sera à moitié sûr d'être en grève ou en classe, selon que l'on voit le verre moitié vide ou moitié plein. En effet, les pronostics de grève sont de 52 %, après examen de la moitié des départements français, explique le secrétaire du syndicat, Gilles Moindrot.

Une mobilisation qui aura lieu mardi, et qui devrait être particulièrement virulente à Paris, ainsi que dans l'Aisne, les Bouches-du-Rhône et les Pyrénées atlantiques. « La mobilisation est plus forte qu'en janvier, c'est un succès, il y a une forte détermination », se félicite même le secrétaire. On oscillait entre moins de 20 % et plus de 33 % pour le mouvement de grève du jeudi 21 janvier.

Bien sûr, tout cela reste de l'ordre de l'estimation, et repose sur les intentions déclarées des enseignants - avant tout pour savoir si le service minimum d'accueil doit être mis en place.

Au nombre des revendications, rien que du grand classique toutefois : « Emploi, salaires, retraites, fiscalité plus juste : ces exigences communes aux salariés du public comme du privé sont présentes à tous les niveaux du système éducatif. » Et le syndicat d'ajouter dans un communiqué qui a été transmis au président (qui depuis quelques minutes est en train de faire le point avec son premier ministre, suite à la déculottée des régionales...).

On réclame également « de geler dès 2010 la réduction du nombre d'enseignants et la réforme de la formation des enseignants et ce d'autant plus que le nombre d'élèves augmente dans le premier degré ».