Un exemplaire miraculé du Coran mis aux enchères

Julien Helmlinger - 17.05.2013

Edition - International - Enchères - Osenat - Coran


Ce dimanche 9 juin, chez Me Osenat, à Fontainebleau, la vente aux enchères ne sera pas banale, et se tournera du côté de La Mecque avec un lot d'une valeur historique exceptionnelle. À la clé, un précieux manuscrit égyptien, unique en son genre, qui a échappé aux flammes de l'incendie de la mosquée du Caire, il y a plus de deux siècles. Et cet ouvrage, dont le propriétaire a préféré conserver l'anonymat, a bénéficié d'une estimation modeste en regard, entre quelque 10.000 et 15.000 euros. Un miracle ?

 

 

 Crédits : Me Osenat

 

 

La pièce, comprenant les deux premières sourates parmi les 114 qui composent le livre, possède une reliure de cuir brun assorti d'entrelacs fins et dorés. Ses lignes calligraphiées, versets du psaume inaugural de la révélation coranique, ceux que tout bon pratiquant doit connaître sur le bout des doigts avant la prière, ont été rédigées en encre brune, et comprennent des césures rouges. En outre, trois de ses pages sont enluminées.

 

Et l'histoire du manuscrit est singulière, puisque cet exemplaire du Coran a été sauvé de l'incendie qui ravagea la mosquée al-Azhar, haut lieu de la culture musulmane, quelque 215 ans en arrière. La catastrophe avait été provoquée par les troupes bonapartistes, pendant la campagne d'Égypte, alors occupées à la répression des populations locales insurgées.

 

Si lors de cet épisode historique la plupart des oeuvres conservées ont été détruites, l'ouvrage a été sauvé par l'imprimeur Jean-Joseph Marcel, préfaceur des Contes du cheikh el-Mohdy. Celui-ci aurait confié : « Je fus entraîné à cette expédition volontaire, non par un enthousiasme guerrier et un désir de gloire militaire, mais par l'intention de chercher à sauver du désastre qui se préparait quelques-uns des manuscrits précieux, dont je savais que cette mosquée était enrichie ; j'ai en effet réussi à retirer des flammes, sous les balles des assaillants et des assiégés, quelques manuscrits acquis ainsi au risque de ma vie. »

 

Le manuscrit est offert dans le cadre d'enchères mettant en vente une collection d'empire. Parmi d'autres lots précieux comme un coffret à bijoux en acajou, ayant appartenu à l'impératrice Joséphine. Une fois, deux fois, trois fois...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.