Un fan de 13 ans envoie ses économies à George R.R. Martin

Louis Mallié - 25.07.2014

Edition - International - George RR Martin - Game of Thrones - Défense des loups


Au début du mois de juin dernier on apprenaitque George R.R. Martin, promettait « une mort horrible » dans le prochain volet de la saga Game of Thrones, The Winds of Winter, à deux fans qui donneraient 20.000 $ afin de financer la construction d'une nouvelle réserve de loups par la Wild Spirit Wolf Sanctuary. Si la campagne a connu un large succès, et que deux riches donateurs ont ravi le privilège de connaître une telle fin dans le prochain opus du cycle romanesque, un autre fan, moins âgé, a lui, gagné bien plus : l'estime de l'écrivain…

 

George R. R. Martin

Gage Skidmore, CC BY-SA 2.0

 

S'il peut sembler difficile pour la plupart des fans d'espérer pouvoir jouir de l'honneur d'obtenir un mot de l'écrivain - et encore moins de mourir dans Game of Thrones - un anglais de 13 ans semble pourtant avoir su toucher le cœur de George R.R. Martin : « Le loup est mon animal favori, et lorsque je serai grand, je souhaite devenir défenseur de loups. », écrit le jeune Jack Bailey.

 

« Je n'ai pas 20.000 $, mais je suis prêt à donner tout mon argent de poche pour la Wild Spirit Wolf Sanctuary », ajoute-t-il. Et de citer son organisation de défense des loups « préférée », basée au Royaume-Uni, la Wolf Conservations Trust, précisant, en bon fan de la série, qu'il « adorerait » figurer dans le prochain roman de l'écrivain : « Une mort horrible et macabre est tout ce que je demande », demande l'enfant, dans une formule qui a quelque chose de dérangeant. 

 

 

La lettre de Jack Bailey à R.R. Martin, via le Time

 

 

« Ému », l'écrivain a donc choisi de prendre sa plume pour répondre à l'enfant - un privilège dont peu de fans peuvent se targuer ! 

« J'ai appris que tu avais donné la totalité de tes économies pour ma campagne avec Prizeo pour la Wild Spirit Wolf Sanctuary. Tu ne peux pas savoir combien cela m'a ému. Cela me ravit de savoir que mes romans, ainsi que les séries basées dessus, ont pu inciter des lecteurs aussi jeunes que toi à aider cet animal si majestueux et pourtant tellement persécuté.  

 

Malheureusement je ne peux pas te promettre de mort atroce dans The Winds of Winter. Les places ont déjà été prises par d'autres généreux donateurs, et il y a une limite au nombre de personnages que je peux tuer. »

Mais que le jeune Jack Bailey s'en consolera aisément :  s'il n'aura pas la « chance » de connaître une mort atroce dans le prochain roman, son dévouement engendrera quelque chose de plus bénéfique pour les loups. Et c'est ainsi que l'auteur et Prizeo donneront 10.000 $ à ladite Wolf Conservation Trust… au nom de l'enfant. 

 

« C'est une organisation merveilleuse dont j'ai entendu parler », commente l'écrivain dans sa réponse, concluant : « Je te souhaite le meilleur pour ta future carrière de défenseur de loups, et espère que cela en inspirera bien d'autres à suivre ton exemple. »

 

Nul doute que l'enfant s'en souviendra. 

 

Via le Time