Un fonds d'aide de 600.000 £ pour les auteurs écossais

Gariépy Raphaël - 22.10.2020

Edition - Economie - Aide auteur crise - Royaume-Unis Ecosse - International The Society of Authors


Suite au confinement et à la pandémie, 65 % des écrivains, illustrateurs et traducteurs littéraires professionnels au Royaume-Uni auraient subi une perte de revenus. Alors que l’Écosse durcit encore ses restrictions sanitaires sur fond de deuxième vague, 600.000 £ viennent d’être débloquées pour les auteurs. 
 
The Library, Scottish National Portrait Gallery


Depuis quelques semaines l’Écosse, en la personne de la Première ministre Nicola Sturgeon, semble caresser l’idée d’un reconfinement. Les mesures d’urgence sanitaire se sont durcies progressivement à mesure que les cas de Covid-19 se faisaient plus nombreux et l’économie du pays en paye le prix fort. Les boutiques de vente non alimentaires comme les libraires sont notamment contraintes de fermer plus tôt et enregistrent d’importantes pertes de revenu, ce qui pénalise l’ensemble de la chaine. 

Pour aider les industries créatives à sortir a tête de l’eau, le projet Hardship Fund for Creative Freelancers, doté d’un fond de 5 millions de livres sterling, a été mis en place par le gouvernement et l’organisme Creative Scotland fin août.

On apprend aujourd’hui que 600.000 £ de cette somme seront consacrées aux travailleurs freelances de l’édition et de la littérature. L’argent sera en partie géré par par l’association The Society of Authors (SoA) qui a qualifié l’aide de « soutien inestimable pour les nombreux écrivains, illustrateurs et traducteurs écossais qui sont tombés entre les lacunes du soutien financier pendant la crise sanitaire ».

Cette décision du gouvernement écossais semble préparer une nouvelle crise sanitaire majeure et fait office de piqûre de rappel pour l’ensemble du Royaume-Uni. En effet, la résolution survient une semaine après une enquête menée par la SoA qui révélait une précarisation généralisée des artistes auteurs sur tout le territoire. 
 

Une crise généralisée 


Le 15 octobre dernier, The Society of Authors publiait une enquête sur la situation économique des écrivains, illustrateurs et traducteurs littéraires au Royaume-Uni depuis le début de la pandémie. Les résultats montrent que 65 % des acteurs freelances du métier ont subi une perte de revenus depuis mars, pire encore, moins d’un tiers se dit éligible à l’aide gouvernementale. 

Sur les 511 professionnels interrogés, seulement 14 % ont déclaré que leurs revenus étaient restés stables, contre 23 % en avril dernier, au tout début de la crise. Une dégradation des conditions de travail qui conduit l’association à demander au « gouvernement et aux industries créatives d’agir de toute urgence pour atténuer ces pertes en remédiant aux lacunes du régime de soutien du revenu du travail indépendant ». 
L’organisme ne peut en effet aider seul financièrement les acteurs de la filière et depuis le début de la crise multiplie les initiatives comme les enquêtes ou encore la publication d’un guide sur la santé mentale pour les auteurs freelances. Ce dernier donnait notamment des conseils sur la gestion des annulations de contrat pendant la pandémie. 

Aujourd’hui en charge de la distribution de 600.000 £, la SoA peut enfin agir : « Les subventions que nous pourrons désormais distribuer permettront à certains auteurs de continuer à travailler malgré des pertes financières, d’autres de rester à flot tout en faisant face à leur propre maladie, d’autres de s’acquitter de leurs responsabilités familiales – et d’autres encore, simplement pour garder un toit au-dessus de leurs têtes. »


Crédit photo : Bibliothèque Nationale d'Ecosse - Loz Picock - CC BY-SA 2.0 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.