Un guide pour se faire mener par le bout du nez

Clément Solym - 21.09.2011

Edition - Les maisons - odeur - guide - new


Un nouveau guide de New-York va voir le jour cet hiver, qui bien sûr utilise des images et des textes pour décrire la ville, mais surtout est olfactif : les images odorantes permettent de se repérer au pif dans la ville.

 

Les odeurs agréables et celles insoutenables seront présentes : des chichis, des cakes à la fraise et des pizzas serviront de refuge à ceux qui n'aiment pas le crottin de cheval (dans New-York, ça existe), et ne supportent pas l'odeur de gras collant des MacDonalds ni celles des poubelles en plein soleil.
 

 


La concierge Amber Jones explique au Guardian comment lui est venue l'idée de Phew York : « Je travaille dans un hôtel à Times Square et un jour quand je me baladais j'ai senti une délicieuse effluve de pizza. En regardant à travers la vitre, me demandant si j'allais acheter, je n'ai pas réalisé que je marchais dans le crottin de cheval.

Je suis allé au coin de la rue pour être sûr que j'avais bien tout essuyé, et je me suis engouffré dans de la vapeur de cuisson d'un kebab. C'est alors que je me suis qu'on aurait déjà du faire un guide d'odeur à gratter de New-York.
»

 

Mme. Jones prévient : « Ce guide n'est pas consensuel : nous aimerions tous que notre ville sente la citronnelle et le cacao, mais ce n'est pas le cas ! »

 

Le livre, auto-édité, lui a coûté relativement cher parce que la plupart des odeurs ont été préparées à la main. Mais elle a levé 22 000 dollars soit 16 000 euros via Kickstarter, un site de financement participatif, ce qui lui a permis d'amortir correctement les frais.

Elle a déjà reçu plus de 450 commandes et a décidé de commencer une série de guides d'odeurs à gratter. Toute une aventure en perspective !