Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Un "incroyable" soutien à Iain Banks, atteint d'un cancer

Nicolas Gary - 25.04.2013

Edition - International - Iain Banks - cancer - messages de soutien


Face au cancer, les écrivains ne sont pas égaux. Iain Banks, qui a récemment révélé qu'il était atteint d'un cancer, et se trouvait en phase terminale, la situation est douloureuse. Mais les messages de soutien qu'il reçoit lui rendent la vie plus supportable : depuis le 3 avril, l'écrivain écossais a tout raconté, et depuis, c'est « incroyable », à quel point il se sent épaulé.

 

 

Iain (Menzies) Banks

kyz (CC BY 2.0)

 

 

En début de mois, l'écrivain assurait qu'il était « extrêmement peu probable que je vive plus d'un an ». En avouant cela, il ne s'attendait certainement pas à cette déferlante : « Bon sang, cette effusion d'amour, d'affection, de respect, je n'en avais honnêtement aucune idée. » Et d'ajouter, sur le site Banksophilia : « Je me sens choyé. Je suis profondément flatté et touché, et je ne peux pas nier que j'ai fait mon possible pour être vraiment spécial. » 

 

En annonçant lui-même sa mort à venir, il avait effectivement anticipé ce décès inéluctable. Il a également annulé les différents engagements publics - dédicaces et autres rencontres - tout en demander à son éditeur d'avancer la date de publication pour son prochain livre, The Quarry

 

Toutefois, c'est indéniablement ces marques d'attention de la part du public qui l'ont touché. « Découvrir combien les sentiments que des gens ont pu exprimer, leur profondeur, leur pureté, au cours de ces deux dernières semaines, a été véritablement incroyable », assure-t-il. 

 

Mais l'on n'est pas un grand auteur sans avoir une note de cynisme. Ainsi, depuis son retour de lune de miel, où il a demandé à sa femme « voulez-vous me faire le plaisir de devenir ma veuve ? », il a passé beaucoup de temps à l'Edinburgh Royal Infirmary. Et ce, juste après son voyage à Venise et Paris...

 

Toute cette période aura été l'occasion de réfléchir et appréhender ses lectures, ses auteurs favoris, les personnes qui ont compté, qui l'ont marqué...

 

Tout le contraire des réactions que Christopher Hitchens, auteur décédé en décembre 2011, avait pu recueillir. Cet athée et polémiste sans pareil avait reçu des vagues d'emails l'incitant à prier et se tourner vers la foi.... « Que faire si je me trouve tiré d'affaire et que le pieux dévouement de leurs prières était entendu ? Ce serait quelque peu agaçant », se glaçait alors l'athée. « Je ne veux pas être ingrat concernant toutes ces intentions, mais quand le 20 septembre arrivera, s'il vous plaît, ne troublez pas le ciel sourd à vos appels sans appel. Excepté, bien sûr, si cela vous aide à vous sentir mieux. »

 

Des propos que, dans les commentaires des internautes, on ne pardonnait pas. « Qui d'autre considère que le cancer de la gorge en phase terminale de Christopher Hitchens est la vengeance de Dieu contre celui dont la voix a servi à blasphémer ? », pouvait-on lire...