Un inédit de jeunesse de Conan Doyle pour l'automne

Clément Solym - 07.06.2011

Edition - Les maisons - conan - doyle - texte


Et un inédit de plus, pourrait-on dire, puisqu'en cette année 2011, nombre d'auteurs auront été redécouverts, à titre posthume, dans des ouvrages oubliés, inconnus ou tout simplement inédits.

Après 130 années d'absence, le papa de Sherlock Holmes reviendra à l'automne, avec The Narrative of John Smith, un texte de jeunesse, écrit alors qu'il avait 23 ans, quelques années avant le début de la grande aventure du détective de Baker Street.

C'est un récit simple, où un homme d'une cinquantaine d'années, cloué par la goutte à son domicile balaye sa société, et évoque son temps, ses goûts, ses pensées, ses réflexions, au cours de conversation avec des visiteurs.

150 pages, avec un léger halo de mystère, explique Rachel Foss, conservatrice en chef des manuscrits modernes à la British Library. « Il l'a écrit entre 1883 et 1884, quand il a tenté de s'établir dans sa profession de médecin et d'écrivain. Il l'a envoyé à un éditeur, mais le manuscrit s'est perdu et a alors décidé de le réécrire de mémoire. Le manuscrit que nous avons est le roman reconstitué de tête, et s'arrête au chapitre six. » De là les 150 pages.

Si l'on retrouve une gouvernante qui pourrait être une ébauche de Mme Hudson, la logeuse de Sherlock, plusieurs pistes également laissent apparaître le style déployé dans les histoires du détective.

« Il donne vraiment un aperçu fascinant dans les premières étapes de son développement comme écrivain - sa période d'apprentissage. Ce texte représente sa première tentative pour faire la transition entre le rôle de conteur et celui de romancier. Et cela nous démontre que nous avons encore des choses à apprendre de lui. »

Trois années après la rédaction de ce nouveau livre, en 1887, paraissait A Study in Scarlet, la première histoire de Sherlock.