Un lecteur concurrent du Kindle chez Barnes & Noble ?

Clément Solym - 09.04.2009

Edition - Economie - barnes - noble - lecteur


Depuis le rachat de Fictionwise, qui permet au libraire Barnes & Noble de mettre un, voire deux ou trois pieds dans le domaine de la vente de livres électroniques, la chaîne semble lorgner du côté du système mis en place par Amazon. Proposant tout à la fois les livres électroniques et la tablette qui permet leur lecture, Amazon dispose certes d'un écosystème fermé, mais rudement efficace.

Certains initiés parlent alors d'un périphérique que Borders pourrait lancer sous sa propre marque et qui disposerait des mêmes avantages en termes de connectique que celui d'Amazon, donc le WiFi, mais pourquoi ne pas aussi envisager la 3G ?

Lorsque l'on met cette possibilité en balance avec l'annonce de Verizon, qui non seulement appelait les constructeurs à se rapprocher de lui pour profiter de son réseau sans fil, mais qui plus est affirmait plus récemment être entré en négociations avec des concurrents certains du Kindle, on s'interroge alors moins.

La rumeur qui se propage alors dit que plusieurs acteurs de l'univers sans fil seraient concernés par une telle nouvelle, évoquant pêle-mêle AT&T, mais aussi Sprint, qui est le réseau du Kindle justement. Les négociations seraient en cours avec un constructeur, et malgré son côté spéculatif, l'information aurait du sens.

En outre, cela permettrait de venir chatouiller Amazon sur son propre terrain et de proposer enfin une véritable alternative aux offres du cybermarchand.

L'exemple de Borders, qui a abandonné la vente de l'iLiad, considéré comme trop cher, et qui se tournerait alors vers un lecteur moins onéreux, ne manque pas d'inspirer la concurrence alors ?