Un libraire allemand propose d'échanger Kindle contre système ouvert

Antoine Oury - 06.01.2015

Edition - Librairies - Osiander librairie chaîne - Kindle Pocketbook - échange retour Amazon


La chaîne de librairies allemande Osiander, régulièrement présentée comme l'un des challengers d'Amazon outre-Rhin, vient de réaliser un coup de maître, aux dépens de son concurrent. De mèche avec ses collègues de la chaîne Mayersche, les libraires ont organisé une opération intitulée « On vous offre votre liberté ». Le principe : échanger le Kindle, appareil propriétaire, contre un Pocketbook, reposant sur un système ouvert.

 

 

Osiander Frankfurt

Chez Osiander, à Francfort (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Les deux chaînes de librairies ont organisé leur opération après les fêtes, histoire de toucher aussi ceux qui auraient reçu un Kindle pour Noël. L'opération vise à informer les lecteurs d'ebooks, ou ceux qui pourraient le devenir, des inconvénients d'un système propriétaire comme celui du Kindle.

 

En effet, la machine d'Amazon fonctionne à l'aide de fichiers MOBI, qui ne peuvent être lus que sur cet appareil. Et achetés uniquement sur Amazon. Autrement dit, un changement de machine contraint l'utilisateur à abandonner complètement sa bibliothèque numérique, ou alors à procéder à une conversion complète, à l'aide d'un logiciel tiers.

 

Quelques explications qui ont occupé les vendeurs des librairies, principalement dans le sud-ouest de l'Allemagne pour Osiander, et un peu partout ailleurs pour Mayersche. Les reprises concernaient tous les Kindle, et chaque échange donnait droit à un Pocketbook Touch Lux 2. Autant dire que le deal était particulièrement intéressant pour certains, et pas seulement pour le système ouvert.

 

D'après lesen.net, qui rapporte l'information, les échanges auraient déjà atteint le double de l'estimation initiale, alors que l'opération se prolonge jusqu'au 10 janvier, dans la limite des stocks disponibles. Pour le moment, les deux chaînes assurent ne pas avoir décidé de l'avenir des Kindle récupérés, même si un don semble probable.