Un livre acheté sur deux devient un cadeau chez les Anglais

Clément Solym - 17.03.2010

Edition - Société - livres - achats - cadeau


Une étude de Book Marketing Limited (BML) révélée à la conférence Books & Consumers qui s’est tenue ce matin dans le centre de Londres a démontré que les consommateurs achetaient de plus en plus les livres pour les offrir.

En effet, en 2005 la proportion de livres achetés pour en faire des cadeaux était de un tiers du marché, en 2009 c’était quasiment la moitié. Parallèlement à cela les achats de livres entre 2008 et 2009 ont chuté de 5 % passant de 2,3 milliards £ à 2,2 milliards £.

Par rapport à 2008, les femmes tout comme les hommes ont acheté 1 % de livres en moins l’année dernière. Et entre 2007 et 2009 les dépenses pour les livres ont chuté de 11 %. Sur cette période-là, le nombre de livres achetés par les femmes a chuté de 5 % et de 2 % pour les hommes. Au niveau des librairies indépendantes le nombre de livres vendus (en volume) était en chute cette année, mais la valeur (c'est-à-dire les dépenses) un peu en hausse.

Pour les secteurs des supermarchés et d’internet, on constate le phénomène inverse. Enfin BML a indiqué que bargain bookshops est la seule chaîne de librairies à avoir connu à la fois une hausse dans le volume et la valeur.

L’étude montre aussi que le prix des deux tiers des livres achetés l’année dernière ne dépasse pas 5 £. Cependant seuls 9 % des consommateurs avouent avoir acheté un livre pour son prix. Enfin, Steve Bohme, le directeur de recherche de BML a souligné que la croissance dans l’achat de livre est due aux livres achetés en tant que cadeaux pour des tiers.

Une fraction du marché qui est passée d’un tiers en 2005 à quasiment la moitié du marché en 2009.