Un livre de poche ne coûte pas plus cher que des cigarettes ou un kebab

Clément Solym - 27.07.2010

Edition - Société - librairie - fermeture - livre


« C’est la huitième fermeture de librairie depuis le début de l’année », commente M. Obin, gérant du 6e continent, librairie de Liévin qui fermera définitivement ses portes le 31 juillet. Après, il ne restera plus que des maisons de la presse sur la commune. Un coup dur pour la région car la boutique a été inaugurée en novembre 2008 seulement.

La conjoncture aura pourtant eu raison de cette librairie qui en plus de la vente de livres élargissait ses offres jusqu’aux jeux de plateaux et jeux de rôles.

Autre spécialité, l’associé de M. Obin avait fourni un investissement de temps important dans la participation d’émissions radios littéraires, de salons et des séances de rencontres avec auteurs . À la fin du mois, les papiervores devront faire plus d’une dizaine de kilomètres pour satisfaire leur goût pour la lecture. Jusqu’à Béthune ou Arras.

La faute à de grandes enseignes ? Le libraire dément : « Le Furet du Nord à Lens, une grande surface du livre, est là depuis de nombreuses années. » Son constat est bien plus sévère, y compris contre les habitudes des consommateurs. « On assiste vraiment à une déculturation profonde au point que le livre devient un objet inaccessible. Les gens ne sont plus capables de s’investir dans la lecture ».

Bien sûr, le contexte économique est tout aussi assassin que le désintérêt pour la chose littéraire. Chez sa clientèle habituelle « la crise pèse lourdement sur les budgets », comme il le souligne. Reste que ni la question du temps ni le prix du livre sont un frein total à la lecture selon l’homme. « Un poche ne coûte pas beaucoup plus cher qu’un paquet de cigarettes ou un kébab. » Et d'ironiser sur le nombre d’heures passées devant les divers écrans de la maison.

L'ebook, fausse bonne solution

Et ce n’est pas le livre numérique qui sauvera la donne. Malgré le soutien qu’il apporte au développement de ce nouveau support, M. Obin estime que cette révolution va faire du mal, et pas seulement au livre papier. « On voit déjà le développement du livre numérique sur le marché américain avec toute la publicité que diffuse Amazon. Je crois que les gens vont se tourner vers ce support, mais quand ils se rendront compte qu’il s’agit d’un livre et qu’il faut avoir une attitude active, étrangement les consommateurs s’en détourneront. Entre temps, le livre papier aura été supplanté et tué par ce nouveau système ».

Certains confrères parisiens ne lui donneraient pas tort...

Amer, le libraire reconnaît que son passé dans le commerce pourrait prévenir de la fatalité économique et même devenir lucratif. Pas question cependant de devenir vendeur de portables. La passion était là.

Librairie Le 6e Continent
90 Rue Jean-Baptiste Defernez,
62800 Liévin - 09 63 23 01 71‎



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.