Un livre polémique bouleverse la hiérarchie militaire sénégalaise

Louis Mallié - 14.08.2014

Edition - International - Sénégal - Corruption - Livre polémique


L'AFP rapporte que l'ancien numéro 2 de la gendarmerie sénégalaise, le colonel Abdoulaye Aziz Ndaw a été mis « aux arrêts de rigueur » mercredi pour une trentaine de jours. « On lui reproche d'avoir publié un livre sans s'être référé à sa hiérarchie », explique Me Bamba Cissé, avocat du colonel, évoquant le livre écrit par l'accusé Pour l'honneur de la gendarmerie sénégalaise. Dénonçant plusieurs affaires de manipulations et de corruptions, il s'attaquait notamment à son ancien supérieur, le Général Abdoulaye Fall. 

 

 

 

 

 

Rappelé d'Italie au début du mois par Augustin Tine, le ministre des Forces armées, le colonel était invité à répondre de ses actes, affirme AfriquaJet. « Il a sans doute mesuré les conséquences, il connaît le fonctionnement de l'Armée » avait déclaré le ministre, soulignant le fait que le colonel Ndaw n'était pas autorisé faire ce genre de révélations, en effet encore astreint au droit de réserve en tant que fonctionnaire - un droit que son livre a largement rompu.

 

Ainsi, d'après la radio sénégalaise RFM, le colonel Ndaw s'est présenté mercredi devant le haut commandement de la gendarmerie, qui l'a entendu puis mis aux arrêts de rigueur à la caserne Samba Diéry Diallo de Dakar. D'après l'avocat, sa hiérarchie lui reprocherait donc « une faute disciplinaire ». Pour autant, la sanction prise n'en constitue pas moins, selon lui,  « un emprisonnement, puisqu'il est privé de sa liberté. »

 

Ce qui n'empêche : Abdoulaye Aziz Ndaw « assume totalement tout ce qu'il a écrit ». Publié en juillet dernier, l'ouvrage du colonel Ndaw revenait sur sa carrière, et les manipulations dont il se dit avoir lui-même été l'objet. Dans l'avant-propos de l'ouvrage on pouvait ainsi lire : 

 

 On m'a accusé d'avoir détourné deux milliards de nos pauvres francs dans des marchés nébuleux. On m'a accusé d'avoir voulu isoler le Général et de manquer de loyauté envers mon chef et la Gendarmerie. On m'a accusé d'avoir fait du népotisme en donnant des marchés militaires à mon épouse et à ma sœur. On m'a accusé d'intempérance, d'enrichissement illicite, d'adultère.C'est accusations ont été répétées aux gouvernements qui se sont succédés et toutes les décisions me concernant sont marquées et diligentées sur la base de telles informations et manipulations. 

 

Actuellement indisponible dans les librairies sénégalaises, la presse locale en avait néanmoins déjà diffusé des extraits qui ont semé la polémique dans l'ensemble du pays. En outre, des extraits demeurent disponibles sur le site des éditions de l'Harmattan.

 

Des conflits d'intérêts ? 

 

Une partie des accusations portées par le colonel portent donc sur le Général Fall - ce qui n'est pas sans surprendre, puisque le général fait lui-même partie de ceux à qui le colonel Ndaw dédie son ouvrage : « Au Général Abdoulaye FALL, Chef d'État Major Général des Armées qui a fait tout ce qui était en son pouvoir pour m'aider et me soutenir », peut-on lire au début de l'ouvrage, sur la page des dédicaces - une dédicace qui côtoie des hommages rendus à plusieurs membres de la famille du colonel. Technique d'éthos, qui, mettant en avant sa reconnaissance, suggère son impartialité ? 

 

Quoi qu'il en soit, les méfaits dénoncés par le colonel sont larges : mensonges, manipulations, corruption liée à la gestion de certains dossiers par des responsables de la gendarmerie… Alors ambassadeur du Sénégal au Portugal, Abdoulaye Fall a préféré démissionner de ses fonctions vendredi dernier, « en vue de donner suite aux accusations portées contre sa personne dans un livre rendu public par un colonel de la Gendarmerie nationale », précise un communiqué du ministère des Affaires étrangères du Sénégal. 

 

Les accusations mutuelles des deux officiers de l'armée sénégalaise ne sont pas inédites : en 2007, c'est le colonel Ndaw lui-même qui avait été écarté de son poste de n°2 de la Gendarmerie, suite à un scandale dans lequel son nom était cité. Il avait depuis toujours clamé son innocence, accusant le Général Fall d'avoir voulu l'écarter.

 

Affaire à suivre, donc, en espérant que son cheminement ne suivra pas celui des titres choisis par l'auteur de l'ouvrage polémique. Intitulé Le sens de l'engagement, le premier volume de Pour l'honneur de la Gendarmerie Sénégalaise est suivi d'un second volume nommé... La mise à mort d'un officier.

2005-2007: un homme, un général, sa femme, des officiers perdus sont aux commandes d'une des plus prestigieuses institutions militaires, la gendarmerie nationale. Comment pouvais-je échapper à ces officiers dont le seul but était de s'enrichir, et à qui un régime félon avait confié les rênes de la gendarmerie ? Pour que cette dernière survive à tant d'années de corruption, de concussion, de népotisme et de mensonges, j'ai écrit ce livre.