Un livre satirique sur Donald Trump réunit Kurt Andersen et Alec Baldwin

Elodie Pinguet - 04.03.2017

Edition - International - Donald Trump parodie - livre satirique - Kurt Andersen Alec Baldwin


Penguin Press a annoncé ce 1er mars l’association entre l’écrivain Kurt Andersen et l’acteur Alec Baldwin pour l’écriture et la version audio du livre You Can’t Spell America Without me : The Really Tremendous Inside Story of my Fantastic First Year as President Donald J. Trump.

 

 

 

Le nouveau président des Etats-Unis n’en finit plus de susciter l’inspiration. Après son apparition dans le manga Baki-Dou en novembre dernier, c’est l’auteur Salman Rushdie qui publiera en septembre un roman, The Golden House. Celui-ci devrait aborder l’Amérique sous la présidence de Barack Obama puis de Donald Trump.

 

Cette fois c’est dans un livre satirique, You Can’t Spell America Without me, qui sera mis à l’honneur. Et pour l’écrire, Kurt Andersen, romancier et animateur de l’émission de radio Studio 360 est tout désigné. Il avait également fondé le magazine satirique Spy dans les années 80.

 

A ses côtés, l’acteur Alec Baldwin, qui incarne une parodie de Donald Trump dans Saturday Night Live sur la NBC depuis novembre. Il est prévu que Kurt Andersen signe les textes écrits tandis qu’Alec Baldwin se chargera de la version audio du livre : « Nous avons cet arrangement, il ne met pas la perruque et je n’ouvre pas de document Word », précise l'acteur.

 

Le livre devrait paraître en novembre 2017 chez Penguin Press, associé à sa version audio lue par Alec Baldwin à la manière de Trump. Il reviendra sur la première année de mandat du président. Kurt Andersen pense « canaliser et amplifier le véritable Trump », en allant plus loin que le Donald Trump campé par Alec Baldwin. En effet, « écrire un sketch de cinq à dix minutes est différent de l’écriture d’un livre, qui doit être un récit ».

 

C’est un livre qui mêlera satire et politique, dans un équilibre « très net. Je vais commencer à parler comme Trump, ça va être génial ! Ce sera fantastique, mais ce sera net ».

 

Ci-dessous l'un des sketch d'Alec Baldwin sur le Saturday Night Live.

 

 

 

Via NYTimes