Un livre sur quatre vendu dans le monde sera numérique en 2017

Nicolas Gary - 05.06.2013

Edition - Economie - ventes de livres numériques - marché mondial - croissance


Voilà qui fait boum : une étude portant sur le marché américain du livre numérique assure qu'en 2017, le chiffre d'affaires sera supérieur sur le format ebook que celui de l'imprimé. Le cabinet d'analyse PwC assure que le premier dépassera le second, dans le cadre de son rapport annuel Entertainment & Media Outlook, diffusé ce mercredi. 

 

 

 

 

Les données avancées par la firme reflètent des projections établies depuis l'année 2012, aussi, convient-il de les prendre avec des pincettes. Mais voilà : en 2017, le marché de l'ebook pèsera 8,2 milliards $ en ventes, dépassant les projections faites sur les ventes d'imprimés. 

 

Or, le poids du livre dans le commerce américain sera de 16,1 milliards $ - inférieure à ce qu'il était en 2008, du fait de la baisse des ventes, que ne compenseront pas les ventes d'ebooks. Or, c'est bien en termes de chiffre d'affaires, que les ventes ne compenseront pas, parce qu'en volume, on assistera à un plus grand nombre de titres vendus.

 

Selon PwC, l'ebook représentera 38 % de toutes les ventes de livres, d'ici 2017, contre 16 % aujourd'hui. 

 

D'autres sources, comme BookStats, montrent que l'industrie du livre pesait 15,05 milliards en 2012, avec 3,04 milliards pour le seul livre numérique. Chez PwC, la taille du marché en 2012 était de 15,2 milliards $ avec 3,35 milliards $ pour le livre numérique. Cependant, chez BookStats, on affiche une croissance de 6,9 % entre 2011 et 2012, contre une diminution de 1,3 % chez PwC. 

 

Deux méthodologies différentes expliquent ces nuances : BookStats s'appuie sur quelque 2000 éditeurs américains, dont les données fournies servent à établir les projections. Quant à PwC, le cabinet s'inspire des dépenses des consommateurs sur différents biens, et dispose de sources confidentielles sur le secteur de l'ebook. (via Paid Content)

 

  

<

>

 

 

Plus largement PwC établir que le marché mondial du livre pesait 101,6 milliards $ en 2012, contre 101,7 milliards en 2008. D'ici à 2017, le secteur pèsera 104,3 milliards. « Même si la croissance des livres imprimés est stable ou en baisse sur la plupart des marchés, il sera compensé par une hausse des recettes, sur les livres numériques, qui représenteront 22 % des livres vendus dans le monde en 2017, soit une hausse face aux 9 % de 2012. »

 

Du côté EMEA, le livre numérique représentera 17 % des ventes, contre 15 % en Asie-Pacifique, et 6 % en Amérique latine (contre 1 % en 2012). Pour le cabinet, les marchés les plus dynamiques pour l'ebook resteront ceux d'Europe et d'Amérique du Nord, suivis des marchés du Pacifique. La numérisation des textes, suivie de l'adoption des tablettes et des autres dispositifs de lecture numérique, inciteront l'industrie du livre à aller plus en avant dans ce domaine. 

 

Corollaire : même si les ventes d'ebooks continueront d'augmenter, les librairies physiques poursuivront leur déclin. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.