Un manuscrit de Shakespeare sur le sort des réfugiés bientôt en ligne

Joséphine Leroy - 15.03.2016

Edition - International - Shakespeare - manuscrit en ligne - réfugiés


La pièce The Book Of Sir Thomas More, dans laquelle il imagine Sir Thomas More, conseiller d'Henri VIII et figure humaniste, en tribun défendant la cause des réfugiés, sera bientôt disponible en ligne. Le manuscrit fait partie des 300 textes numériques rendus accessibles par la British Library, quatre siècles après la mort de Shakespeare.

 

Shakespeare-Testament

(Domaine public)

 

 

La pièce contient une scène d'émeute provoquée par l'arrivée de réfugiés. Dans une tirade humaniste, Sir Thomas More s’élève contre les manifestants en leur rappelant que, si eux-mêmes s’exilaient, ils deviendraient à leur tour des êtres vulnérables et des « étrangers ».

 

You'll put down strangers,

Kill them, cut their throats, possess their houses,

And lead the majesty of law in lyam

To slip him like a hound.

 

Alas, alas! Say now the King

As he is clement if th'offender mourn,Should so much come too short of your great trespass

As but to banish you: whither would you go?

What country, by the nature of your error,

Should give you harbour? 

 

 

À l’époque de l’écriture du texte, à la fin du XVIe siècle, de vives tensions divisaient l'Europe. La France a connu, en un demi-siècle, une longue période de guerres de religions opposant les protestants et les catholiques. Les protestants victimes de persécution ont souvent cherché à s’exiler, notamment en Angleterre. 

 

C'est donc un document historique important, au regard de l’actualité, ainsi que que Zoe Wilcox, conservatrice de la British Library, l'explique : « C’est un extrait puissant par sa rhétorique, il questionne sur ce que c’est que d’être un étranger dans un pays étranger. »  Elle ajoute : « C’est incroyable à quel point cela s’applique à la situation actuelle. C’est frappant que nous soyons dans le même schéma, dans cette crise des réfugiés en Europe, alors que Shakespeare l'a écrit en 1604. » 

 

La pièce originelle n’était pas de Shakespeare mais il lui a été demandé de la réécrire, à côté d’autres pièces écrites par des dramaturges anglais tels que Thomas Haywood et Thomas Dekker. Le manuscrit a été authentifié par différents critères (écriture, vocabulaires, images utilisées…). On raconte que cette pièce n’a toutefois jamais été publiée ni représentée par peur des représailles. 

 

Le manuscrit sera disponible sur ce site et affiché le 15 avril, lors de l’exposition Shakespeare In 10 Acts à la British Library.

 

(via Daily Mail