medias

Un manuscrit secret de Maurice Sendak publié en 2018

Bouder Robin - 07.07.2017

Edition - Société - maurice sendak arthur yorinks - manuscrit perdu sendak - auteur max et les maximonstres


En 2018 sera publié le nouveau livre de Maurice Sendak, à titre posthume... Nouveau ? Pas tant que ça, en fait, puisque l'ouvrage illustré a été écrit il y a 20 ans, en collaboration avec Arthur Yorinks, grand ami de l'auteur, et vient d'être retrouvé dans les archives de l'écrivain...

 

I'll Awyays Be a Wild Thing - RIP Maurice Sendak.jpg

"I'll Awyays Be a Wild Thing - RIP Maurice Sendak" - Seth Anderson (CC BY-SA 2.0)

 

 

5 ans après sa disparition, l'auteur de Max et les Maximonstres (L'École des Loisirs, 1967) n'a pas fini de nous surprendre. Un manuscrit vient d'être retrouvé dans ses archives, accompagné d'illustrations inédites ; le titre avait par ailleurs été coécrit avec son plus fidèle collaborateur, l'auteur Arthur Yorinks.

 

C'est Lynn Caponera, présidente de la Fondation Maurice Sendak, qui a fait l'incroyable découverte, avant de l'envoyer illico presto à l'éditeur de Sendak, Michael di Capua, qui a commenté auprès de Publishers Weekly : « Quel miracle d'avoir trouvé ce trésor enfoui dans ces archives. Et dire qu'un aussi bon texte traînait dans les parages et prenait la poussière! »

 

Les livres rares de Maurice Sendak répartis entre archives et ayants droit
 

Ce livre illustré s'intitule Presto and Zesto in Limboland (littéralement, Presto et Zesto dans les Limbes), et s'inspire de l'amitié qui a lié Sendak et Yorinks pendant des années. Les deux auteurs ont travaillé conjointement sur 3 projets 16 ans durant : The Miami Giant (1995), Maman? (2006), et le manuscrit tout juste retrouvé.

 

Presto et Zesto sont d'ailleurs les surnoms respectifs de Yorinks et Sendak. Le premier raconte qu'il s'agissait d'une blague entre eux, datant de l'époque où Yorinks s'était installé dans le Connecticut, alors que son ami pensait qu'ils vivaient à une heure et demie l'un de l'autre. « J'ai pris la voiture et en 3 minutes, j'étais arrivé. Il a ouvert la porte et s'est exclamé : “Presto!” C'est devenu mon surnom. »

 

Les 10 illustrations retrouvées avec le manuscrit datent de 1990, bien avant la rédaction du texte. Elles devaient à l'origine servir à illustrer une comptine tchèque, mais Sendak n'ayant pas le temps de surmonter la difficulté de traduire les rimes en anglais, le projet est tombé à l'eau ; ce n'est qu'en 1997 que Sendak et Yorinks ont décidé de se resservir de ces dessins pour écrire un livre « en hommage à [leur] amitié », comme l'explique Yorinks.

 

Ces affiches de Maurice Sendak vont immédiatement vous donner envie de lire
 

Malheureusement, le projet fut rapidement abandonné, Sendak ayant eu d'autres travaux à réaliser, notamment sur Brundibár, adaptation d'un opéra tchèque, avec le scénariste Tony Kushner. Cela fait à présent 20 ans, et Yorinks raconte son émotion à la découverte du manuscrit : « Les souvenirs sont remontés à la surface de façon merveilleuse. Nous avons toujours partagé de bons moments de rigolade pour deux hommes dépressifs. »

 

Ce qui est à présent le dernier ouvrage (?) de l'un des auteurs de livres illustrés les plus connus et les plus influents de ces 50 dernières années sera publié à l'automne 2018.


Via Publishers Weekly