La tombe d’un ancêtre de l’auteur Alex Haley vandalisée 

Julie Torterolo - 07.08.2015

Edition - International - Alex Haley - Vandalisme Tombe - Queen Haley


« White lives matter » (« la vie des blancs prime »). Ce message, volontairement raciste, est tagué de toutes lettres, depuis ce début de semaine, sur la tombe d’un ancêtre de l’auteur américain Alex Haley, connu pour le roman Roots (Racines, 1994, France Loisirs), Prix Pulitzer en 1977. Selon le chef de la police de Savannah, Gary Will, le vandalisme concerne la grand-mère d’Alex Haley, Queen Haley, qui aurait grandi esclave. 

 

 

Roots couvre l’histoire d’une famille afro-américaine, de l’esclavage à l’époque contemporaine, encore très marquée par la ségrégation et le racisme d’État. Très vite adapté en mini-série américaine, Roots a marqué l’histoire de la télévision, avec une réception très positive pour les 6 épisodes de 90 minutes diffusés en 1977, et un an plus tard sur une chaîne française. Le programme avait raflé 8 Emmy Awards l’année de sa diffusion, ainsi qu’un Golden Globe. L'auteur et son histoire de famille occupent une grande place dans la lutte contre le racisme qu'ont longtemps subi les Noirs d'Amérique. 

 

« Nous aimerions savoir pourquoi, pourquoi ils ont choisi cette pierre tombale. Dans tous les cas, la raison au final n’a que très peu importance, c’est extrêmement choquant... Que vous soyez en vie ou décédée, votre vie doit être respectée », a déclaré Gary Will. Aucune piste n'est exclue. 

 

Certains voient différentes références dans ce message, notamment au hashtag #BlackLivesMatter, mouvement fort sur les réseaux sociaux, fondé en 2012 par des militants, suite à l’acquittement de George Zimmerman, chargé de la surveillance d’une résidence aux États-Unis, qui a tué à bout portant Trayvon Martin, un adolescent afro-américain alors non armé.

 

Des commentaires postés sur la page Facebook du ministère proposent que le crime soit dû à la volonté prochaine de la ville d’installer une statue en l’honneur de Bedford Forest, lieutenant américain connu pour ses positions en faveur de la cause des Noirs d’Amérique au XIXe siècle.

 

Une partie du graffiti a été nettoyé par la communauté, bénévolement, ainsi que par la famille Haley elle-même. On ne connaît toujours pas l’auteur de l’acte. (via wbbjtvLos Angeles Times)

 

 


 


Pour approfondir

Editeur : J'Ai lu
Genre : litterature...
Total pages :
Traducteur : maud sissung
ISBN : 9782290053935

Racines

de Alex Haley

Alors qu'il ramassait du bois pour en faire un tambour, le fier Kinté est capturé par des toubabs qui l'envoient récolter le coton de l'autre côté de l'océan, en Virginie. Le destin de sa race est scellé : ses descendants seront esclaves de père en fils, humiliés, battus, vendus, séparés de ceux qu'ils aiment.

J'achète ce livre grand format à 10.50 €