Un millionnaire vendeur de cigarettes rachèterait Lonely Planet

Xavier S. Thomann - 05.03.2013

Edition - International - Lonely Planet - BBC - Brad Kelley


La rumeur d'un rachat de Lonely Planet par un homme d'affaires américain est en train de faire le tour du Web. BBC Worldwide, actionnaire majoritaire, a cependant affirmé qu'elle n'avait aucune intention de vendre ses parts. Pour l'instant du moins. Une réflexion est à l'oeuvre, mais selon les dires de la BBC, aucune décision n'a été prise. 

 

preparation

sunshinecity, CC BY 2.0

 

 

La BBC est l'actionnaire majoritaire de l'entreprise Lonely Planet, et ce depuis 2007 quand elle a pris une part de 75 % sur le marché des guides de voyage. Selon le site Skift.com, la majorité des parts devrait revenir à un homme qui a fait fortune dans la vente de cigarettes, Brad Kelley, qui souhaiterait donc passer d'une forme de papier à une autre. 

 

À ce propos, les ventes de guides ne vont pas fort. Si la situation n'est pas encore catastrophique, Lonely Planet accuse une baisse des ventes. Les guides sont boudés au profit de sites pure player. Du coup, l'accent a été mis sur le site Internet, les livres numériques et autres applications. Aussi, la valeur de Lonely Planet a largement baissé. Elle est évaluée par la BBC à 85 millions de dollars, contre 130 auparavant. 

 

Toujours selon Skift, cette prise de contrôle de Kelley devait être officialisée la semaine prochaine, mais du côté de la BBC on assure que rien n'est prévu. Uhn responsable du groupe anglais a déclaré au Bookseller : « nous explorons diverses options stratégiques pour Lonely Planet depuis un certain temps, mais aucun accord n'a été conclu pour l'instant, et nous ne souhaitons pas spéculer sur l'avenir de l'entreprise. » 

 

À noter que c'est une rumeur qui ne date pas d'aujourd'hui. Cela fait plusieurs fois que cette vente est évoquée , et ce jusque dans les colonnes du Guardian et des autres principaux médias anglo-saxons. Cette fois-ci néanmoins nos confrères semblent assez sûrs de leur coup, quoi qu'en dise la BBC.