Un nouveau directeur général pour Électre : Philippe Beauvillard

Clément Solym - 27.06.2009

Edition - Société - Electre - philippe - Beauvillard


Nous voulions l'accueillir avec un bouquet de fleur, du café issu du commerce équitable et quelques confiseries, mais on a raté l'arrivée officielle de Philippe Beauvillard. Nommé par le conseil de surveillance d'Electre le 25 juin - que préside Denis Mollat, au poste de directeur général, il a pris ses fonctions et son fauteuil le même jour.

Electre est une base de données, exclusivement « destinée à la recherche de références bibliographiques » pour les professionnels du livre et contenant près de 1.186.260 notices, pour ceux qui l'ignoraient encore.

Ou le jour même... C'est durant une AG ordinaire - café, croissants, jus d'orange - nous raconte LivresHebdo que s'est déroulée la nomination de Philippe. Amusé ? Étonné ? Pris de court ? Impossible de le savoir, aussi passerons-nous sur ce point.

Bref : sa mission, et on souhaite qu'il en ait été informé avant de l'accepter, est de remplacer Fabrice Descamps qui avait pris ses fonctions le 1er janvier 2009, assurant d'une élection deux charges. En plus de la direction d'Electre, il était passé directeur de la publication chez Livres Hebdo. Lui-même avait succédé à Alain Gründ, qui avait pris la place en juin 2008, en intérim.

Mais le mandat de Fabrice arrivait à expiration nous racontent nos confrères, aussi fallait-il changer. Bizarre, ces mandats qui durent quelques mois... Enfin. Pour étayer le cursus honorum de M. Beauvillard, il faut savoir qu'il a commencé en 78 au ministère de la Culture, puis travaillé à la glorieuse SACD - directeur adjoint en 97 - et depuis 2004, il est directeur général de Monte Carlo Doualiya.

Bon, en tout cas, bienvenue, Philippe.