Un nouveau rapport propose la suppression des concours enseignants

Clément Solym - 01.07.2011

Edition - Société - suppression - concours - enseignants


Supprimer les concours enseignants pour organiser un recrutement à l’échelle de chaque académie, voire de chaque établissement : voilà l’une des 20 propositions du dernier rapport de la mission d’information sur la formation des enseignants. Ce document sera étudié plus particulièrement par la mission des Affaire culturelles de l’Education à l’Assemblée nationale le 6 juillet prochain, rapporte l’AFP.

Dès que cette proposition a été connus (même si le rapport n'est pas encore public), différentes organisations syndicales ont fermement réagi pour condamner une telle idée, chacune y allant de ses arguments. Pour certains, cela remettrait en question le caractère nationale de l’éducation tandis que pour d’autres, le danger s’inscrirait dans la montée des inégalités territoriales.


Les meilleurs profs iraient dans les meilleurs établissements et les zones d’éducation prioritaire connaîtraient d’importantes difficultés de recrutement. La fin des concours ouvrirait aussi la voie au recrutement par piston, ce que cette barrière, bien que contestable en bien des points, permet d’éviter avec suffisamment d’efficacité.

Selon ce même rapport, les futurs enseignants seraient recrutés à la suite d’un entretien professionnel, avec, pour niveau requis, un master enseignement. Et, si cette proposition n’était pas acceptée, il faudrait, a minima, supprimer le concours de l’agrégation externe. On se demande bien la raison d’une telle proposition…

Et la Société des agrégés n’a pas manqué de réagir pour condamner vivement une telle idée, reprochant au rapport de ne pas privilégier une véritable réflexion de fond sur la formation et le monde de sélection des candidats aux concours.

Toutefois, cette mission entamée fin mars et composée de 14 députés à la tête desquels on retrouve Jacques Grosperrin constate au moins les manques actuels, en termes de formation, émanant de la réforme des concours de l’enseignement.