Un parc d'attractions réunissant Twilight, Divergente et Hunger Games ?

Cécile Mazin - 12.11.2015

Edition - International - parc attractions - Hunger Games - licences films


Toujours soucieux de rentabiliser les licences qu’il s’est offertes, le studio de production hollywoodien Lionsgate envisage d’investir dans la pierre. Fort de films comme Hunger Games, Twilight, et Divergente – qui furent de gros succès éditoriaux – la société envisage d’ouvrir un parc d’attractions, réunissant ces univers. Disneyland voit la concurrence avancer à grands pas.

 

Twilight Hunger Games Divergente parc attractions

 

 

Tim Palen, chargé des marques pour le studio, assure que l’opportunité de cette ouverture fait bondir de joie. Non seulement l’idée pourrait enchanter les fans, mais serait surtout à même de poursuivre l’exploitation des œuvres. 

 

Imaginons des montagnes russes Hunger Games, ou encore des grandes roues en forme de canines, tout cela est enthousiasmant au possible. On pourrait même envisager des jus de légumes, pour apprentis-vampires soucieux de ne pas sucer du sang humain. Hem. 

 

Ce développement n’est pas inattendu : Harry Potter en son temps a également connu une exploitation sous la forme d’un parc à thème, et ne citons pas Astérix et Obelix. Et Lionsgate n’est pas la seule entreprise à postuler que les parcs sont une source de revenus considérable : la Fox envisage d’ouvrir son parc Avatar, L’âge de glace ou encore La Planète des singes. 

 

Tim Palen n’en dit pas plus, mais la conviction est là. D’autant plus que, pour Hunger Games, le dernier film approche, après avoir réalisé 2,3 milliards $ de recettes avec les précédents épisodes. « Nous avons eu de nombreuses discussions avec de potentiels partenaires, et la franchise continue de s’accroître. Nous avons découvert une multitude de possibilités », assure-t-il.

 

Pourtant, réunir dans un même lieu des mondes aussi radicalement distincts que les trois licences relève en soi d’une salade de fruits pas nécessairement appétissante. (via New York Times)

 

Chez Marvel, qui appartient à Disney, on envisagerait volontiers d’introduire des super héros dans ses parcs : en juin, The Walt Disney Company annonçait envisager d’investir un milliard $ dans une extension pour Disneyland Resort, ce qui impliquerait nombre de nouvelles attractions et autres améliorations ajoutées aux parcs basés en Californie du Sud. On parlait alors d’une extension sur Star Wars, mais pourquoi pas Iron Man et ses copains Avengers ? 

 

De même, en début d’année, l’idée de monter un espace consacré au Seigneur des Anneaux avait germé. Logé dans la ville de Rincón de la Victoria en Espagne, cet espace unique en son genre offrira aux visiteurs une réplique de La Comté, ce pays de fiction imaginé par le génial écrivain britannique. Et bien entendu, un terrible œil de Sauron pour épier les moindres faits et gestes...

 

D’ailleurs, pour rester dans les parcs à thèmes, la France n’est pas vraiment en reste puisque le Petit Prince a aussi son espace, en Alsace, à Ungersheim (Haut-Rhin). Sur l’année 2014, il avait d’ailleurs attiré 90.000 visiteurs, et les organisateurs visent 150.000 pour 2015.

 

Un Japonais, fan de Miyazaki, a même pensé à concevoir un parc réunissant toutes les œuvres du créateur des studios Ghibli, sous la forme d’un Ghibli Land. « Le concept de Ghibli land est simple : j’ai voulu rendre concret mon souhait de voir un parc sur le thème des films de gibhli, exactement le même concept que Disneyland. Je voudrais que les visiteurs essayent toutes les attractions. Mais si je devais en choisir une, ça serait le feu d’artifice à l’hôtel Adriano », expliquait-il.