medias

Un passage progressif au numérique pour les Presses polytechniques et universitaires romandes

- 17.11.2010

Edition - Société - presses - polytechniques - universitaires


Les Presses polytechniques et universitaires romandes fêtent cette année trente ans d’existence. Adossées à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), les PPUR, comme on les appelle plus couramment, sont à présent fortes de près de 900 titres publiés depuis leur fondation, avec un million et demi d’ouvrages diffusés.

Reconnues internationalement pour la qualité de ses publications, les PPUR sont principalement orientées sur l’édition d’ouvrages liés à l’ingénierie, à l’architecture ou encore management.

Si les titres y sont proposés en français comme en anglais, c’est aussi dû aux écoles et instituts qui font le choix des PPUR pour éditer leurs différentes publications techniques. Il en va ainsi de l’Institut national des sciences appliquées de Lyon (INSA) mais aussi d’importantes universités et écoles d’ingénieurs qui sont basées à proximité des PPUR.


Avec ses trente années d’expérience dans l’édition papier, les PPUR ont décidé de prendre le virage du numérique en en retirant tout le potentiel possible pour les lecteurs comme pour les auteurs des manuels.

C’est ainsi que ces éditions proposent déjà près de 400 titres au format numérique. Ces derniers sont disponibles à l’achat sur les principales plateformes de vente en ligne, comme Izibook ou Numilog, tandis que certains sont consultables sur Google book search.

Allant plus loin dans l’innovation technologique, les PPUR éditent depuis peu des ouvrages numériques spécialement revus et pensés pour la consultation sur iPhone et iPad. Ces livres, en version Bookapp, se rattachent principalement à l’une des collections maîtresses des PPUR, le savoir suisse, sorte d’équivalent des « Que sais-je ? »