Un Petit Chaperon rouge érotique dans les écoles du Chili

Nicolas Gary - 02.11.2015

Edition - International - Chaperon rouge - texte érotique - censure Chili


Étrange surprise dans les écoles chiliennes, après qu’une version érotique du livre Le Petit Chaperon rouge a été distribuée. Le gouvernement a fait parvenir 283 exemplaires par erreur dans les établissements du pays. L’erreur a été découverte par un étudiant (un seul?) qui a alerté son enseignant de ce que le contenu était légèrement éloigné du texte originel.

 

 

 

Dans l’école de Rio Bueno, au sud du Chili (région de Concepción, à 520 km de Santiago), les élèves ont dû bien rire. Ils ont découvert l’ouvrage publié par Pilar Quintana, et publié au Chili en 2012 : ce texte contient six histoires érotiques, et notamment cette variante du Petit Chaperon rouge. 

 

Catastrophe nationale?

 

En 65 pages, La Caperucita se Come al Lobo s’inspire du conte, pour parler d’une jeune petite fille et du Grand Méchant Loup. Mais ce dernier est son beau-père et le texte évoque en réalité des questions de pédophilie. C’est un enfant de 12 ans qui a mis le doigt sur le problème, auprès de son enseignant passablement embarrassé. 

 

Luis Reyes, maire de la ville, n’a pas vraiment digéré cette situation. Il parle du danger de cette erreur, en particulier dans des communautés rurales où les enfants sont peut-être plus vulnérables. 

 

Bien entendu, le ministère de l’Éducation a annoncé qu’il retirerait immédiatement l’ouvrage. Alejandra Arratia, coordinateur, affirme qu’une enquête a été ouverte pour définir dans quelles circonstances ce livre a pu passer entre les mailles du filet. 

 

On relativise toutefois la situation, considérant que, sur les 14.000 établissements du pays, seuls 2 % ont été fournis avec ce titre. Pour autant, on reconnaît que le problème vient de ce que le programme éducatif et le choix des manuels manquent de rigueur.

 

Rigoberto Espinoza, ministre, a annoncé des mesures pour mieux surveiller les ouvrages mis à disposition dans les bibliothèques scolaires. 

 

Censurer un livre? Plutôt poser des questions de société

 

Rapidement, le pays s’est lancé dans une polémique, pour définir si l’ouvrage ne devait pas être interdit. « Il serait bien mieux de ne pas le censurer, mais qu’il soit disponible, et qu’il puisse générer un dialogue entre les enseignants et les étudiants » a assuré l’auteure sur radio ADN. 

 

D’autant plus que l’ouvrage met en scène un beau-père et une jeune fille... « Les agressions les plus courantes sont celles qui se produisent au sein d’une famille », rappelle l’auteure. Les autres textes de son recueil ne touchent pas nécessairement à l’agression sexuelle ni à la pédophilie.

 

Elle est d’ailleurs plutôt déçue que le pays se focalise sur la dimension érotique du texte et non sur ces questions sociales, « comme si l’on trouvait que cette violence est normale et acceptable, mais pas les rapports sexuels consentis entre deux adultes ».

 

Pour Pilar Quintana, ce livre serait cependant plus adapté à un public de jeunes de 15 ou 16 ans. « En Colombie, j’ai lu que certaines histoires sont présentées et dans les écoles, et qu’à partir de ces lectures ont eu lieu des débats, autour du machisme, du rôle des femmes, la sexualité, la violence et les abus. »

 

(via Pulzo, The Clinic, La Tercera)


Pour approfondir

Editeur :
Genre : litterature...
Total pages : 168
Traducteur : max stadler
ISBN : 9782742797738

Entre Le Chaperon Rouge Et Le Loup, C'Est Fini

de Katarina Mazetti

Linnea, dix-sept ans, ne s'est pas vraiment remise du suicide de Pia, sa meilleure amie. Elle a bien essayé de se faire de nouvelles copines, mais entre celle qui la suit comme un labrador et celle qui joue la star partout où elle passe, ce n'est pas très brillant. Linnea cherche sa place. Elle cherche le sens de la vie, aussi. Et obtient finalement quelques réponses pas idiotes du tout, en questionnant tout le monde et n'importe qui, genre son petit frère : "C'est comme un film, tant qu'on n'a pas vu la fin, on ne peut pas savoir de quoi ça parle. Si ?" Alors elle envoie tout balader, grâce à sa grand-mère qui lui file un paquet d'argent. Linnea décide de partir en voyage. A la gare de Stockholm, elle croise la route de Mark. Un de ces mecs face auxquels on devient Petit Chaperon rouge. On retrouve la verve comique et tendre de Katarina Mazetti au meilleur de sa forme dans cette trilogie consacrée à l'adolescente Linnea, publiée aux éditions Gaïa et reprise en collection Babel (le troisième tome sortira à l'automne 2011).

J'achète ce livre grand format à 6.60 €