Droit de réponse des Éditions Chèvre-Feuille étoilée

La rédaction - 01.06.2015

Edition - Justice - Gisèle Casadesus - Editions Chèvre feuille étoilée - photographe travail


Voilà deux semaines, ActuaLitté faisait état d’un différend entre les éditions Chèvre-feuille étoilée et le photographe Pierre Alivon. Un ouvrage d’entretiens avec Gisèle Casadesus était en cause. Si l’éditeur revendiquait un travail original, le photographe avait contacté ActuaLitté pour revendiquer un « travail de coauteur [...] exploité dans une édition [alors à paraître en août 2014] sans mon accord ».

 

Gisèle Casadesus

Chèvre-feuille étoilée, CC BY SA 2.0

 

La maison devant les risques entraînés par la procédure judiciaire avait en effet lancé un appel à contribution auprès de ses lecteurs et soutiens. « Cependant, l’équilibre financier de Chèvre-feuille étoilée qui doit tout au volontarisme de ses fondatrices et collaboratrices ainsi que le rythme de ses publications risquent d’être gravement compromis par ce procès », indiquait-on. Un appel à don que la maison présentait « le cœur serré ». 

 

 

L’éditeur nous a fait parvenir un droit de réponse, que nous publions dans son intégralité.

 

Monsieur Alivon nous a en effet contactées le 18 juin 2014 pour demander « que notre projet d’édition soit complètement revu » or, le livre d’entretien entre Mme Casdesus et Isabelle Blondie a été imprimé le 23 mai 2014 pour correspondre au centenaire de Mme Casadesus. 

 

Il a fait l’objet d’une signature promotionnelle de Madame Casadesus le 11 juin 2014 sur les Vedettes de Paris ainsi que le 14 juin au Marché de la poésie tel que l’atteste la photo ci-jointe. La date d’août évoquée par M. Alivon est celle fixée par notre diffuseur pour la mise en vente en librairie, prévue en l’occurrence, en août. Par conséquent les refontes demandées par M. Alivon étaient matériellement irréalisables si même nous avions consenti à les faire. 

 

Quant au mail que nous avons transmis à M. Alivon, il trouve sa justification dans ce qui lie tout éditeur à son auteur : la signature avec l’auteure d’un contrat garantissant l’originalité de son œuvre et protégeant l’éditeur contre toute revendication, comme cela est d’usage dans la profession. Donc en répondant ainsi à M. Alivon nous étions d’une parfaite bonne foi et convaincues de notre bon droit, et nous le sommes encore. 

 

Behja Traversac

Présidente des éditions

Chèvre-feuille étoilée


Pour approfondir

Editeur : Le Passeur
Genre : cinema,...
Total pages : 256
Traducteur :
ISBN : 9782368901205

Cent ans, c'est passé si vite...

de Gisèle Casadesus

" Quand je serai grande, je serai comédienne et j'aurai des enfants ", déclare Gisèle Casadesus, dès son plus jeune âge. Ses proches s'attendrissent, sans se douter qu'elle aura bientôt transformé ses rêves en une vie de rêve. Née en 1914 dans une famille de musiciens, elle trace son parcours personnel dans le sillon de l'Histoire. Depuis le Conservatoire et la Comédie-Française, en passant par le cinéma et la télévision, elle a côtoyé les plus grands noms du monde du spectacle. " Mademoiselle " est aujourd'hui devenue une magnifique arrière-arrière-grand-mère qui monte encore volontiers sur un plateau. Explorant les coulisses du siècle passé, des deux guerres mondiales aux nombreux bouleversements sociétaux et technologiques, ce dictionnaire amoureux personnel raconte la comédie humaine du théâtre et de la vie, et le destin d'une grande famille d'artistes. Une écriture à l'image de son auteur : pleine de finesse et d'un subtil humour, d'un grand amour de la vie et d'une foi profonde, sans jugements de valeur, et d'une curiosité insatiable du monde. Lire Gisèle Casadesus, c'est partager un thé chez elle, à son invitation, se laisser bercer par sa douceur naturelle et goûter à une joie de vivre communicative. Un livre qui rend joyeux !

J'achète ce livre grand format à 18 €