Un plastiqueur incarcéré publie son autobiographie depuis une prison

Julien Helmlinger - 25.02.2013

Edition - International - Eric Rudolph - The Memoirs of a Militant - Autobiographie


Comme le relate l'Associated Press, le détenu américain Eric Rudolph, purgeant une peine - perpétuité - depuis sa condamnation pour avoir fait exploser des bombes en Alabama et Georgie dans les années 1990, a publié un livre depuis sa cellule de prison. Between the Lines of Drift : The Memoirs of a Militant, est une autobiographie concoctée en collaboration avec son frère. Et alors que la vente du livre devrait assurer quelques profits à la fratrie d'auteurs, le gouvernement compte bien s'en saisir.

 

 

 Creative Commons (CC by 2.0)

 

 

Eric Rudolph, a été capturé en 2003, à l'issue d'une cavale qui a duré 5 années alors que le fugitif s'était réfugié dans la forêt des Appalaches. Il avait finalement été interpellé par un officier de police pendant qu'il cherchait de la nourriture dans une poubelle, dans la ville de Murphy.

 

Il a plaidé coupable pour deux attentats à la bombe ayant fait plusieurs victimes. En 1996, pendant les Jeux olympiques d'Atlanta, il a commis le premier dans un parc du centre ville, causant la mort de deux personnes. Le plastiqueur avait récidivé ensuite en 1998,  en tuant deux autres concitoyens à l'extérieur d'une clinique d'avortement du centre-ville de Birmingham.

 

Quant à son frère Daniel, celui-ci avait déjà fait parler de lui pendant la période de chasse à l'homme visant Eric. Il s'est lui-même filmé en se coupant la main, pour adresser son message de protestation au FBI ainsi qu'aux médias... avant que les médecins ne lui regreffent son membre avec succès.

 

L'homme est désormais incarcéré au sein du quartier de haute sécurité de la prison de Florence, dans l'État du Colorado. Il a depuis son arrestation publié plusieurs histoires et essais publiés en ligne par ses partisans. 

 

Son autobiographie raconte notamment comment l'homme en est venu à commettre des attentats à la bombe, dans le cadre de sa guerre personnelle livrée contre l'avortement, ainsi que sa capture par la police de la ville de Murphy.

 

Le gouvernement estime que le terroriste n'est pas en droit de gagner de l'argent sur la publication, comme le déclare le procureur adjoint Michael Whisonant : « Il ne peut pas tirer un avantage de ses crimes. »