Un premier trimestre 2016 très positif pour Amazon

Joséphine Leroy - 29.04.2016

Edition - Economie - Amazon résultats économie - Amazon chiffre d'affaires - Amazon 2016 premier trimestre


Les ventes de l’entreprise ont grimpé. Dans le comparatif des premiers trimestres 2015-2016, les chiffres montrent une nette augmentation : de 22,7 milliards $ en 2015 à 29,1 milliards $ en 2016 soit un bond de 28 %, comme Amazon l’a communiqué dans un rapport sur les bénéfices de l’entreprise. 

 


(Álvaro Ibáñez / CC BY 2.0)

 

 

Le résultat d’exploitation s’élève à 1,1 million $ dans le premier trimestre 2016. En 2015, il s’élevait à 255 millions $. Jeff Buzos, le fondateur et PDG d’Amazon, présente fièrement ces résultats : « Les produits Amazon sont les plus vendus sur Amazon, et les clients achètent deux fois plus de tablettes Fire ce premier trimestre comparativement au premier trimestre de l’année dernière. »

 

La clé HDMI vendue par Amazon, le Fire TV Stick, se vend particulièrement bien selon Jeff Bezos : « Plus tôt cette semaine, le Fire TV Stick à 39 $ a été le premier produit — tous fabricants confondus — à passer les 100.000 commentaires postés par les internautes, et 62.000 internautes ont noté avec 5 étoiles le produit, ce qui n’était jamais arrivé à un produit Amazon. »

 

L’Echo d'Amazon, cette étonnante colonne vocale, également, a démarré sur des chapeaux de roues, toujours selon le PDG. Les stocks seraient vides. 

 

Le Bénéfice par Action s’est élevé à 1.07 $ par action, pratiquement le double des prévisions (58 cents) et les revenus d’Amazon Web Services ont dépassé, encore une fois, les espérances : au lieu de 2,53 milliards $, la filiale a atteint le chiffre de 2,57 milliards $. Aux dernières nouvelles, le prix des actions a augmenté de 12 %, ce qui fait un gain net de 42 % sur l’année. 

 

C’est la première fois depuis 2012 qu’Amazon a de si bons résultats dans le comparatif des premiers trimestres. La filiale d’Amazon, Amazon Web Services, est peut-être celle qui présente les résultats les plus étonnants, alors qu’elle avait été initialement fondée dans l’optique d’accueillir ses propres services en ligne sans avoir à payer qui que ce soit d’autre. 

 

En janvier, Amazon prévoyait déjà ces bons résultats du premier trimestre. L’entreprise promettait une augmentation potentielle des ventes de 17 à 28 % par rapport au premier trimestre 2015. Bien vu.