Un prisonnier saisit la justice pour un livre qu'on lui interdit

Clément Solym - 04.06.2010

Edition - Justice - prison - interdire - livre


Prisonnier, peut-être, mais avec des droits malgré tout ! On a déjà bien des fois entendu parler de restrictions appliquées dans les centres pénitenciaires des États-Unis. André Gide ou Pablo Neruda sont ainsi interdits de séjour dans la bibliothèque d'un prison du Texas.

Oui, mais là, c'est encore plus drôle. Ou pathétique, ça dépend de quel côté des grilles on se place. Les détenus d'une prison de l'Arkansas se sont ainsi vu refuser l'accès à un ouvrage au titre pas vraiment sexy : Standards for Adult Correctional Institutions.

En somme, cet ouvrage raconte les règles de vie à respecter dans une prison. Pas vraiment l'extase, mais Steven Sera, actuellement détenu, a sollicité son avocat pour obtenir le droit de pouvoir consulter ce livre. Parce que l'on y découvre par exemple les exigences imposées par les prisons pour obtenir des éléments sur l'American Correctional Association.

Cette institution est la plus ancienne des États-Unis et recense nombre d'informations sur les programmes mis en place dans les prisons ainsi que leurs installations.


Maître John Wesley Hall Jr., l'avocat en question, estime que ce livre ne présente cependant aucun danger, ni pour la sécurité, ni pour quoi que ce soit, puisqu'il ne livre pas de détails spécifiques. Simplement des règles générales et globales. Mais selon le ministère de la Justice, les renseignements qu'il contient pourraient facilement être utilisés pour simplifier la mise au point d'une évasion.

Petit point de détail : Sera a été condamné pour le viol de deux femmes, qu'il a droguées avec des sédatifs puissants, et abusé d'elles alors qu'elles étaient inconscientes.