Un prix unique pour les jeux vidéo, comme pour le livre

Clément Solym - 14.02.2017

Edition - prix unique livre - jeux vidéo marché - protection commerce éditeurs


Instaurée en 1981, la loi dite Lang, permettant aux éditeurs de fixer un prix de vente à leurs livres, imposé aux revendeurs, séduit toujours autant les industries culturelles. En 2016, le marché du jeu vidéo en France s’élevait à 3,46 milliards €, soit 4 % de croissance – continue depuis quatre ans. Mais on peut faire mieux...

 

Retro video games

JakeBrookes, CC BY 2.0

 

 

Le député Les Républicains de Vendée, Yannick Moreau, sollicite en effet le ministère de l’Économie et des Finances. Selon lui, « les commerçants spécialisés dans le secteur des jeux vidéo subissent régulièrement la concurrence des grandes surfaces ».

 

Et de pointer que les variations tarifaires peuvent aller de 20 à 30 € par jeu, « favorisant mécaniquement les grands groupes ». Le député ajoute : « Une réflexion sur le modèle des livres dont les éditeurs publient un prix conseillé pourrait être une piste intéressante pour l’ensemble de la filière. »

 

Bon, le parlementaire a à moitié bien travaillé : le prix n’est pas conseillé par les éditeurs, mais bien fixé, et par là même, unique. Ensuite, il faudrait envisager un prix unique pour les jeux sur support et dématérialisés. Reste qu’une fois de plus, le principe du prix unique serait le garant d’une « concurrence loyale et équilibrée entre les différents acteurs du secteur ».

 

L’édition française en chiffres 

 

En France, le chiffre d’affaires réalisé par l’édition en 2015 était de 2,652 milliards €.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.