Un problème de géographie dans les rayons livre de la Fnac ?

Heulard Mégane - 21.08.2019

Edition - Société - fnac antilles - Gabriel Serville - fnac auteur autre-mer


Ce 17 août, le député de Guyane Gabriel Serville, a publié une photo sur Twitter d’un rayonnage de livres à la Fnac. On y découvre que les auteurs des Antilles sont, assez logiquement, classés parmi les ouvrages étrangers. Mais également les auteurs antillais des départements et régions d’outre-mer, pourtant intégrés à la République française. Une organisation qui ne manque pas de soulever les critiques du député et de la toile. 
 
Magasin Fnac (Domaine Public)


Député de la 1re circonscription de la Guyane, Gabriel Serville a agité les réseaux sociaux avec son message. Il s’étonne, dans celui-ci, de trouver des auteurs originaires des Départements d’outre-mer rangés dans le rayon des livres étrangers. 

Il écrit : « Bonjour @Fnac merci de m’expliquer quel cheminement vous a amené à classer les auteurs Antillais et Guyanais dans “Roman étranger”. »

Il poursuit dans un autre tweet : « Considérer nos auteurs comme étrangers à la littérature française est non seulement méprisant, car on les relègue à une petite étagère loin des têtes de gondoles, mais témoigne surtout de cette autonomatisme qui consiste à toujours nous exclure. »
 

C’est à BFMTV que la Fnac a répondu, disant qu’ils souhaitent « proposer le parcours le plus simple pour les clients », et que ce classement regroupait l’ensemble des auteurs de l’archipel, et non uniquement ceux venant des Départements d’outre-mer. Mais la porte-parole de l’enseigne rajoute : « Idéalement, la classification serait plus précise avec une sous-catégorie », mais selon elle, ils sont parfois confrontés à un manque de place. 
 
Bien que les Antilles, en tant que zone géographique, ne se composent pas uniquement des DROM-COM, comme le précisent de nombreuses réponses au tweet, elles abritent néanmoins la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, Port-Martin, Saint-Barthélemy, qui relèvent de la France d'Outre-mer.

Dans un tweet, Caroline de Malet, journaliste au Figaro, souligne également que l’on peut trouver dans la sous-catégorie « Romans Antilles », les titres de l’auteure Nathacha Appanah, qui est pourtant originaire de l’île Maurice dans l’océan Indien.
 
 


“La représentativité des outre-mer”


Contacté par le HuffPost, l’élu guyanais explique : « Je vais adresser un courrier tout ce qu’il y’a de plus officiel à la direction de la Fnac, car je ne peux me contenter de leur réponse. Au-delà de la question de savoir pourquoi considérer les auteurs antillo-guyanais comme étrangers, l’enjeu c’est bien celui de la représentativité des Outre-mer. »
 
Gabriel Serville confie à Outre-mer la 1ère : « Je veux que la population comprenne que les territoires d’Outre-mer font partie de la République. Et s’il faut passer par une explication géographique, pourquoi pas. On peut imaginer des explications : il y a les Antilles, les Petites Antilles, les Grandes Antilles et la Guyane. »

Selon lui, la question du problème de place dans les magasins est un « aveu de manque de volonté » de la part de la Fnac.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.