Un rapport propose des incitations financières pour pousser les Français à faire du sport

Clément Solym - 02.01.2009

Edition - Société - rapport - sport - Français


Si le phénomène n’est pas récent, il commence cependant à prendre de l’ampleur. Le gouvernement, par la voie de la loi se pose en éducateur du peuple pour l’inciter à mener une vie plus saine et plus équilibrée…ce qui contribue en plus à faire faire de nombreuses économies à la France. Une population qui se porte mieux est une population qui a moins besoin de faire appel aux services de la médecine.

Si l’on connaissait le site mangerbouger.fr dont tous les acteurs de la « malbouffe » sont obligés de se faire l’écho, il se pourrait que dans un proche avenir des incitations financières soient mises en place pour ceux qui prendraient leur vélo pour se rendre au travail…

C’est du moins l’une des nombreuses propositions que l’on peut retrouver au sein du rapport rendu par le Pr Jean-François Toussaint (directeur de l'Institut de recherche biomédicale et d'épidémiologie du sport) au ministère de la Santé. Au sein de ces 295 pages portant le titre symbolique de Retrouver sa liberté de mouvement, l’auteur propose un plan national de prévention par l’activité physique ou sportive (PNAPS).

Le rapport émet l’hypothèse de mettre en place des déductions fiscales pour aider les familles à pratiquer davantage d’activités physiques. Les personnes qui feraient le choix de se rendre en vélo au travail pourraient ainsi bénéficier d’une déduction de 200 euros

Les établissements scolaires ouvriraient davantage leurs installations sportives en dehors du temps scolaire tandis que les espaces publics seraient repensés pour être plus adaptés à la pratique de la marche et du vélo. Désormais, il appartient à chacun de suivre…ou pas les bonnes résolutions prises pour l’année 2009 !