Un recueil inédit de nouvelles signé Anaïs Nin, pour "raconter le désir"

Camille Cado - 16.12.2019

Edition - Société - Anaïs Nin traduction France - Anaïs Nin nouvelles inédites - nouvelles de jeunesse Anaïs Nin


AVANT-PARUTION – Alors que l'on pensait tout connaître des journaux d'Anaïs Nin, référence pour la littérature de l'intime, elle nous réserve de jolies surprises, des années après sa mort. L’intemporalité perdue et autres nouvelles de jeunesse (trad. Agnès Desarthe, éditions NiL) réunit des récits inédits de l'écrivaine américaine disparue en 1977. De quoi faire retentir sa plume, encore une fois, et jamais à court pour raconter le désir.

 

Anaïs Nin, née en 1903 et décédée en 1977 est considérée comme l'une des premières femmes à avoir écrit des ouvrages érotiques. L'autrice américaine d'origine franco-cubaine dispose même d'un prix à son nom depuis 2015. Une notoriété qu'elle doit notamment à la publication de journaux intimes qu'elle a commencé à rédiger à l'âge de 11 ans et qui offrent une vision profonde de sa vie privée. 

L’intemporalité perdue et autres nouvelles de jeunesse est un recueil de nouvelles inédites d'Anaïs Nin. Elles seront publiées pour la première fois en France, aux éditions NiL, sous la traduction d'Agnès Desarthe, le 6 février prochain. 

« Anaïs ne peut être enfermée dans aucune case. Elle n’appartient qu’à elle-même, et elle appartient à tous. Et ces nouvelles en sont l’exquise prémonition », déclare Capucine Motte, romancière et cofondatrice du prix Anaïs Nin.
 

Préface de l'ouvrage par Capucine Motte :
 

Comment raconter le désir - désir sexuel, appétit pour la vie, l'art... - d'une femme mariée, apprentie écrivaine au début du siècle dernier ? C'est à ce projet qu'Anaïs Nin semble s'atteler dans ces seize nouvelles inédites, écrites pour la plupart entre 1929 et 1931. On y croise une jeune femme qui, parée comme pour un grand voyage, largue les amarres d'un bateau attaché à un arbre au fond d'un jardin, une petite fille abandonnant ses poupées pour se consacrer à l'étude du goût de ses larmes, et bien d'autres personnages hantés par la dualité entre l'être et le paraître.
Ce recueil de nouvelles dévoile, grâce à la très belle traduction d'Agnès Desarthe, la genèse de l'oeuvre d'une des auteures les plus modernes et admirées du XXe siècle.



[à paraître 06/02/2020] Anaïs Nin – trad. Agnès Desarthe – L’intemporalité perdue et autres nouvelles de jeunesse — Editions NiL — 9782378910228 – 18 € 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.