Un restaurant remplacera l'historique librairie française de Venise

Nicolas Gary - 28.01.2017

Edition - Librairies - Venise restaurant librairie - Italie librairie historique - fermeture librairie Venise


Spécialisée dans les livres français, de la philosophie à l’art la Librairie française de Venezia fermera définitivement ses portes pour laisser la place à un restaurant. Située à San Giovanni e Paolo, l’établissement avait été créé en 1976 par le Français Dominique Pinchi – également peintre et musicien.

 

Basilica di San Giovanni e Paolo

LenDog64, CC BY ND 2.0

 

 

Le lieu avait acquis une réputation propre à la cité des Doges : même ceux que le livre n’enthousiasme que peu ou pas savaient qu’il se trouvait ici un lieu spécifique. Les visiteurs parlent d’un bijou de raffinement, autant que de profusion culturelle, petite merveille de découvertes littéraires à faire.

 

Le fondateur, lui, avoue qu’il a baissé les bras, parce que la situation devenait intenable, économiquement.

 

En dépit des appels lancés à la ville pour tenter de préserver cet espace culturel, le propriétaire se résigne : le système politique s’est montré totalement indifférent au sort de l’établissement. Manifestement, venir en aide à une librairie ne figurait pas parmi les priorités. Les difficultés existaient de longue date, mais depuis octobre 2016, le patron avait amorcé des opérations de remises de 50 % pour écouler le stock : la fermeture était actée.

 

Pas faute, cependant, d’avoir reçu des célébrités de la littérature, et du monde politique français, dans sa librairie : François Mitterrand, Jack Lang, ou encore Philippe Sollers et Alain Peyrefitte, pour n’en évoquer que quelques-uns.

 

 

Les tentatives pour trouver de nouvelles sources de revenus, en collaborant avec les institutions de la ville – musées ou bibliothèques universitaires – n’auront pas abouti. Depuis 2012, la situation économique est devenue très difficile, et l’on préfère passer par internet, quand vraiment on a besoin d’un ouvrage.

 

Si la ville de Venise est en train de changer, comme chacun le constate, c’est, avec la disparition de cette librairie, la fin d’une époque. Les derniers ouvrages qui restaient furent vendus voilà deux semaines, et Dominique ainsi que sa compagne Ornella Caon ont regardé une dernière fois la librairie, avant de rendre la clef le 12 janvier dernier.

 

Acqua Alta : la plus belle librairie au monde, à Venise 

 

Bientôt les travaux débuteront pour aménager les pièces et en inaugurer un restaurant. La loi du marché et du tourisme a eu raison de l’histoire que la librairie avait pu entretenir avec la ville – il est plus facile de vendre des souvenirs et des glaces que des livres d’art, même à Venise.

 

On pourra retrouver un reportage sur les deux établissements de Venise – Acqua Alta est toujours ouverte.