Un robot raconte une fresque épique de littérature japonaise

Clément Solym - 15.01.2009

Edition - Société - Robot - reciter - Genji


Le Dit du Genji, récit qui se veut authentique, a été attribué à Murasaki Shikibu, et daterait du XIe siècle ; il raconte l'histoire du fils d'un empereur qui tente de prendre la place de son père. Et célébrant son 1000e anniversaire cette année, selon les agendas que l'on choisit, ce récit, hissé aussi haut que l'Iliade ou La Recherche du temps perdu, a déjà généré des dizaines d'adaptations, en mangas, films ou même jeux vidéo.

Mais jamais on n'avait pris le temps de reconstituer cybernétiquement son supposé auteur, pour qu'il nous relate les 1000 pages et quelques de son oeuvre. L'oubli était impardonnable ; il a été réparé. Le Robo-Murasaki, créé par Robo-Garage, compagnie filiale de l'université de Kyoto, récite donc Le Dit du Genji, avec des gestes théâtraux, comme un authentique récitant. Il pèse 1,5 kg et mesure 31 cm, mais quelle superbe !

On se demande comment on a pu arriver à une telle merveille de technologie, et surtout s'en passer avant ? Eh bien demandons-nous si le prochain robot ne sera pas justement celui d'Homère, racontant la colère d'Achille ou l'homme aux mille ruses. En attendant que les robots d'ailleurs nous racontent des histoires, celui-ci se contente d'un gros fichier MP3, en guise de mémoire...