Un roman inachevé de Philip K. Dick rédigé par sa femme

Clément Solym - 17.02.2009

Edition - Les maisons - philip - dick - roman


Mort en 1982, l'auteur Philip K. Dick aura laissé derrière lui un ouvrage inachevé, voire quasiment incommencé, que sa dernière épouse, Tessa Dick, lui qui en aura connu quatre ou cinq tout de même, vient manifestement de conclure. The Owl in Daylight est auto-publié, dans ce qu'elle a décrit comme une tentative de rendre l'esprit de Dick ; fait assez complexe, mais on en sait finalement assez peu sur cet ouvrage.

Mentionné une seule fois dans la correspondance entre l'auteur et son agent, seule Tessa a livré quelques éléments le concernant. Dans une longue interview accordée à Self Publishing Review, elle explique que son mari avait conçu une histoire autour d'un scientifique qui fabrique un ordinateur inédit et fini par se retrouver coincé dans la réalité virtuelle qu'il crée. À intelligence égale, l'homme et la machine se confrontent, sur un fond d'enfer de Dante et de légende faustienne.

Du classique de chez K. Dick, en somme.

Le personnage principal, nommé Arthur Grimley, un artiste dans une sombre situation, et l'ensemble de l'oeuvre s'appuiera en grande partie sur la vie de Philip, ce que confirmera le second tome, The Owl in Twilight.

La décision de l'auto-publication s'explique simplement parce qu'elle n'est pas parvenue à trouver d'éditeur pour ce livre, et au cours de ses différents rendez-vous ils n'ont pas témoigné beaucoup d'intérêt à cette production. Concernant le titre choisi pour ce premier volume, on se rappellera qu'il servira également dans un biopic de Dick, un film à sortir, mais encore en travaux, avec Paul Giamatti dans le rôle principal, qui retracera l'histoire de la vie de l'auteur.

Pour les fans, le livre est publié par CreateSpace, le site d'auto-édition, et disponible chez Amazon, évidemment.