medias

Un service de presse numérique pour bibliothèques : Premier Chapitre

Clément Solym - 27.11.2012

Edition - Bibliothèques - lecture en streaming - service pour professionnels - premier chapitre


La lecture en streaming se développe et c'est avec un service à destination des bibliothèques que s'ouvre une nouvelle page. Le site Premier Chapitre, qui a démarré sa carrière en ligne, offre aux bibliothécaires la possibilité de découvrir des oeuvres en version intégrale tandis que les usagers des établissements de prêts pourront, eux, lire le premier chapitre des ouvrages.

 

Deux constats ont motivé la création du service de lecture en streaming : le premier, les bibliothèques ne reçoivent pas de service de presse, et courent donc après les informations sur les nouvelles parutions. Et surtout, impossible de lire les ouvrages pour choisir les achats à réaliser. Ainsi, les lecteurs qui découvrent un titre en librairie se retrouvent alors dépourvus, étant donné que l'établissement de prêt n'a pas nécessairement le titre dans ses rayons. « Plusieurs bibliothécaires insistent sur ce point : quand un livre est disponible simultanément en librairie et bibliothèque, il connaît un plus grand succès », assure Jean-Charles Fitoussi.

 

 

 

De l'autre, il faut répondre à une problématique : comment attirer les lecteurs dans les bibliothèques. « Nous avons choisi de nous appuyer sur le numérique pour ce faire, en proposant de découvrir en streaming un chapitre, pour susciter l'envie de découvrir l'ouvrage en papier. » C'est qu'à défaut d'offre de prêt d'ebooks dans les établissements - et probablement aussi parce que les habitudes ne sont pas encore solidement ancrées - le papier reste une valeur sûre. 

 

La première action concrète se déroule à la bibliothèque de Courbevoie, dont les employés se sont montrés sensibles à cette question de la lecture des oeuvres avant leur parution. « Pour l'expérimentation, nous avons proposé quelques livres de la rentrée littéraire, que les bibliothécaires ont pu découvrir. Le choix des ouvrages était tourné vers le grand public, pour répondre aux besoins de l'établissement. Puis, une sélection a été opérée, et les premiers chapitres des livres sont disponibles pour les usagers. »

 

La mairie de la ville a en effet organisé une campagne d'affichage dans la ville, pour promouvoir le service, mais également assuré une page de publicité dans le magazine municipal. 

 

Pour les éditeurs, le fonctionnement est simple : un fichier PDF va être passé à la moulinette, puis converti en fichier image, pour être accessible depuis une interface adaptée aux tablettes. Il faut ensuite créer un compte, quand on est professionnel, et celui-ci sera rattaché à deux adresses IP, pour des questions de sécurisation.

 

« Le traitement du PDF en image le rend difficile à copier, sauf à réaliser des captures d'écran et en parallèle, un outil de watermarking indique qui est en train de lire. Dès lors que l'on dépasse les deux connexions depuis des IP différentes, le compte est bloqué. Bien entendu, il est possible d'adapter cela pour que les employés puissent accéder via d'autres appareils, ou en fonction d'autres adresses IP », garantit Jean-Charles Fitoussi. 

 

Commercialement, le projet sera proposé aux bibliothèques, dès lors que l'objectif de 200 établissements sera atteint, « a priori en mars 2013 ». Pour l'heure, le modèle économique est en gestation, mais « les bibliothèques achèteront l'accès à une cinquantaine de livres, chaque mois, ainsi que l'accès aux premiers chapitres pour les usagers ». 

 

Une version de démonstration est accessible à cette adresse.