medias

Un site exceptionnel découvert sous un terrain de foot

Victor De Sepausy - 10.07.2014

Edition - découverte - archéologique - sanctuaire


En déclenchant une campagne de fouilles préventives sous un ancien terrain de foot, l'institut national de la recherche archéologique (Inrap) vient de découvrir un site particulièrement exceptionnel. C'est après un diagnostic mené par la Drac de Picardie que les archéologues sont tombés sur un vaste sanctuaire du IIème siècle. Ce terrain, situé à Pont-Sainte-Maxence (Oise), doit pourtant prochainement voir la construction d'un centre Leclerc.

 

L'ensemble de ce sanctuaire s'étalait sur les deux terrains de foot qui existaient jusque-là. Avec 10 mètres de haut sur 90 mètres de long et dix-sept entrées, on est là sur des dimensions exceptionnelles pour la Gaule romaine. C'est la découverte d'un imposant griffon assis, les ailes déployées, qui a tout déclenché, rapporte Véronique Brunet-Gaston, archéologue à l'Inrap.

 

« Peut-être des artistes venus de Rome, voire de Grèce, ont-ils œuvré au monument. On retrouve en effet tous les canons de la statuaire hellénistique, avec une technique encore plus relevée que sur le temple de Champlieu, à quarante kilomètres de là. Certains visages arborent les mêmes expressions que sur le grand autel de Pergame. On reconnaît le rictus grimaçant caractéristique de la Méduse, son air glacial... », précise encore l'archéologue.

 

Quant à l'avenir de toutes les pièces découvertes, il reste encore à préciser, même si le futur centre Leclerc entend prendre part à sa valorisation et à sa présentation au public.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.